JO 2018: Patrick Fischer, le coach de l'équipe suisse de hockey, laisse Genazzi et Brunner à la maison

Le sélectionneur de l'équipe suisse de hockey sur glace, Patrick Fischer, a dévoilé lundi les 25 noms des joueurs qui iront à PyeongChang pour participer aux Jeux olympiques. Deux grands absents: Joël Genazzi, le défenseur du LHC, et l'attaquant luganais Damien Brunner.
22 janv. 2018, 16:19
/ Màj. le 22 janv. 2018 à 16:19
Patrick Fischer a privilégié l'expérience des joueurs.

Patrick Fischer avait prévenu qu'il miserait sur l'expérience au moment de coucher sur sa liste les noms des vingt-cinq joueurs qu'il retiendrait pour les JO 2018 (9 - 25 février). Le sélectionneur a tenu parole, malheureusement pour le défenseur de Lausanne Joël Genazzi.

 

 

L'arrière du LHC fait partie des perdants de l'annonce de la sélection nationale pour Pyeongchang, au même titre que l'attaquant de Genève-Servette Tanner Richard. Seuls trois hommes disputeront en Corée du Sud leur premier tournoi: Joël Vermin (Lausanne), Tristan Scherwey (Berne) et Enzo Corvi (Davos).

 

 

Preuve que Fischer a accordé une immense place au vécu international de ses troupes, sept joueurs étaient déjà de la partie lors de l'épopée au championnat du monde de 2013 (médaille d'argent). Il s'agit de d'Eric Blum, Raphael Diaz, Philippe Furrer, Andres Ambühl, Simon Bodenmann, Denis Hollenstein et Simon Moser.

Il n'y aura pas de nouveau "cut" interne avant la compétition, la Fédération suisse, Patrick Fischer et Swiss Olympic ayant opté pour une version déjà définitive du cadre convoqué. Il existe en revanche un groupe de réservistes auxquels il sera fait appel en cas de blessure ces prochaines semaines en championnat ou lors des matches de préparation.

 

 

L'absence de Joël Genazzi est sans doute l'information majeure de la liste. Le défenseur du LHC était le meilleur Suisse au bilan des +/- lors de la dernière Coupe Spengler et, surtout, lors du dernier championnat du monde à Paris.

Autre recalé de marque, Damien Brunner, l'attaquant de Lugano qui a longtemps été blessé cette saison. Il avait inscrit trois points à Paris en mai dernier, soit un de moins que Tanner Richard, sans doute lui aussi très amer lundi.

Le pari de Fischer est quand même osé puisque le sélectionneur s'est privé des trois meilleurs compteurs suisses de National League (Richard, Luca Fazzini et Gregory Hoffmann) derrière Gaëtan Hass, qui sera lui du voyage.