HC La Chaux-de-Fonds
 29.11.2018, 18:48

Le HCC veut virer en tête à mi-parcours

chargement
Zsombor Kiss (No 83) retrouvera la compétition avec le HCC ce vendredi soir.

 29.11.2018, 18:48 Le HCC veut virer en tête à mi-parcours

Swiss League (ex-LNB) Les Chaux-de-Fonniers vont disputer leurs deux derniers matches du deuxième tour face à Thurgovie (ce vendredi soir aux Mélèzes) et Winterthour (dimanche à l'extérieur) avec l’objectif de conserver leur première place, voire de la consolider. Deux retours dans le contingent.

Non, le HC La Chaux-de-Fonds (HCC) et Serge Pelletier ne se sont pas lancés dans une course au large – quoique... – mais le barreur des Mélèzes souhaite que son équipe maintienne le bon cap qui est le sien. A deux encablures de la fin du deuxième tour, donc de la moitié du championnat, l’objectif est simple: totaliser un maximum de points.

«Il nous reste deux matches avant la fin du deuxième tour et chacun sait ce qu’il doit faire pour que nous le terminions bien», lançait l’entraîneur chaux-de-fonnier Serge Pelletier à ses hommes hier à la fin de la séance d’entraînement sur la glace des Mélèzes.

La mission des Abeilles ne semble pas hors de leur portée puisqu’elles vont affronter deux adversaires accessibles: Thurgovie (19h45, ce vendredi soir aux Mélèzes) et Winterthour (16h, dimanche à l’extérieur). «Attention», prévient Serge Pelletier, «ce ne sont pas deux équipes faciles à jouer. Nous n’allons pas au-devant d’un week-end de relâche.» Le tout dit en rappelant que Winterthour vient de battre Ajoie chez lui (4-1).

 

Cela dit, lorsque la meilleure équipe du championnat à domicile (le HCC 10 matches-24 points) accueille l’avant-dernière à l’extérieur (Thurgovie 9 matches-8 points), tout autre résultat qu’une victoire assortie de trois points constituerait une mauvaise affaire. Idem pour le déplacement de dimanche à Winterthour.

«Ces deux matches doivent nous permettre de conserver notre première place, voire de consolider notre avance», confirme Serge Pelletier.
Le Canado-Suisse est satisfait du rendement de sa phalange, même s’il ne serait pas contre une plus grande efficacité en supériorité numérique (16,67%, 9e équipe de la catégorie), malgré un but marqué contre Langenthal (10,98%, dernière équipe) après quelques changements effectués à la suite de la blessure de Gaëtan Augsburger. «Nous avons changé la structure et les joueurs», signale le mentor des Mélèzes. «Il y a eu du mieux, mais il y a de la place pour une amélioration.»

Rechute et retours

Lorsqu’on aborde l’état de l’infirmerie, Serge Pelletier se transforme en chef de clinique au moment de livrer son rapport sur l’état des troupes après avoir accordé deux jours de congé (lundi et mardi) à ses joueurs. Et ce n’est pas flamboyant. De retour aux entraînements depuis mercredi, le gardien Christophe Bays a fait une rechute de sa commotion après un nouveau choc subi hier à l’entraînement.

Par contre, après avoir purgé sa suspension (3 matches), le défenseur Will Petschenig (licence B de GE Servette) est de retour à la compétition. Tout comme l’attaquant Zsombor Kiss, blessé depuis le 1er novembre. Sonné lors du match contre Langenthal, le jeune Dominic Weder (licence B de Davos) a retrouvé ses esprits et sera disponible ce soir. Ce qui ne sera pas le cas de Ramon Tanner, rapatrié par Bienne, alors que David Prysi est resté aux Mélèzes.

Le Suédois Philip Ahlström (commotion cérébrale) a repris l’entraînement en tant qu’attaquant, mais il n’est pas encore apte à jouer. «Il faudra se montrer patient avec lui», glisse Serge Pelletier, qui devra faire appel à un ou deux juniors en attaque (Voirol est remis de sa blessure à un pouce). Sinon, Samuel Grezet, Sacha Wollgast (commotion), Gaëtan Augsburger, Enzo Guebey (épaule) et Raphaël Erb (genou) sont toujours absents.

Malade hier, Philipp Wetzel (grippe) est incertain pour la rencontre de ce soir.


Top