Elections fédérales
 20.10.2015, 19:09

Le positionnement des élus neuchâtelois au National

chargement
La "smartmap" des élus neuchâtelois au National.

 20.10.2015, 19:09 Le positionnement des élus neuchâtelois au National

Elections fédérales Grâce à notre partenaire Smartvote et à son questionnaire rempli par la grande majorité des élus au Conseil national, nous pouvons définir le positionnement ("smartmap") des élus neuchâtelois au Conseil national par rapport à leur parti. Si les deux élus de droite sont "typiques" de leur parti, les deux de gauche sont plus à droite que le PS et les Verts.

La "smartmap" de Smartvote positionne les élus au Conseil national selon deux axes: un axe gauche-droite et un axe libéral-conservateur. Comme nous l'explique Laura Scaperrotta, de Smartvote, "les Verts sont légèrement plus à gauche et conservateurs que le PS et donc conformes aux attentes". Par contre, ajoute-t-elle, "Jacques-André Maire se positionne plus à droite que les candidats du groupe socialiste. Quant à Denis de la Reussille, qui se positionnait déjà comme le candidat le plus à droite de son parti, le POP, il se situe à droite de Jacques-André Maire, mais avec une tendance légèrement plus conservatrice. Candidat gauche plus modéré, cela pourrait s’expliquer par sa position à l’exécutif communal, qui l’amènerai à être ouvert aux compromis."

A droite, Philippe Bauer est un candidat PLR "typique". Il se trouve au centre du groupe PLR avec une orientation légèrement plus libérale que la moyenne du parti. Même observation pour Raymond Clottu avec l’UDC. Candidat lui aussi "typique", il se positionne légèrement plus à gauche et libéral que la moyenne.  

Des 200 élus au Conseil national, 188 ont un profil Smartvote après avoir répondu au questionnaire. Onze UDC et un PLR n’ont pas rempli le questionnaire smartvote. 


Top