Elections fédérales
 02.04.2019, 06:49

Fédérales 2019: pas de changements en vue pour l’UDC malgré les mauvais résultats électoraux

chargement
Albert Rösti a déclaré que l'UDC ne comptait pas changer son programme, ni y intégrer les questions climatiques.

Votations Lors des élections cantonales à Zurich, Lucerne et Bâle-Campagne, l’UDC a essuyé de forts reculs et perdu des sièges. Le parti ne changera cependant pas son programme, dont les thèmes traditionnels comme l’UE, la fiscalité et les étrangers seront conservés.

L’UDC n’a pas l’intention de modifier son programme en vue des élections fédérales d’octobre, malgré les mauvais résultats enregistrés ces dernières semaines dans trois cantons, avertit son président. A la rigueur, il ne voit qu’un besoin d’agir dans la communication.

«Il vaut mieux expliquer aux électeurs ce qu’un accord-cadre avec l’Union européenne (UE) ou une politique climatique imaginée par les Verts signifieraient pour les individus», déclare Albert Rösti dans un entretien diffusé mardi par le journal alémanique Neue Zuercher Zeitung. 

Jusqu’à présent, il ne s’est pas passé grand-chose, explique-t-il. «Le parti doit mieux montrer aux électeurs que celui qui veut une Suisse libre et sûre dans le futur doit voter UDC», martèle le conseiller national bernois.

Thèmes traditionnels privilégiés

Face aux forts reculs enregistrés lors des élections cantonales à Zurich, Lucerne et Bâle-Campagne, M. Rösti ne veut cependant pas changer l’orientation du parti. La campagne électorale doit continuer à se concentrer sur les thèmes traditionnels de l’UDC, comme l’UE, les étrangers et la fiscalité, note-t-il. «Il ne s’agit pas d’un raidissement sur les mêmes points», se défend toutefois le responsable politique.

Du thème climatique, qui a permis à d’autres partis, notamment les Verts et les Vert’libéraux de marquer des points ces derniers temps, le président de l’UDC ne veut rien savoir. «Nous sommes un parti qui ne s’aligne pas sur les états d’âme des électeurs, mais sur ce que nous pensons être bon pour la Suisse», lâche-t-il.

 

En savoir plus : L’UDC cherche un remède électoral

 

Premier parti de Suisse avec près de 30% des suffrages en 2015, l’UDC vient coup sur coup de perdre neuf sièges au Grand Conseil de Zurich, le 24 mars, et sept à Lucerne et à Bâle-Campagne le week-end dernier.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

ÉLECTIONSL’UDC cherche un remède électoralL’UDC cherche un remède électoral

fiscalité et avsVotations fédérales: les opposants au projet fiscal présentent leurs argumentsVotations fédérales: les opposants au projet fiscal présentent leurs arguments

Fédérales 2019Fédérales 2019: deux conseillers aux Etats sur cinq ne se représenteront pas cet automneFédérales 2019: deux conseillers aux Etats sur cinq ne se représenteront pas cet automne

Top