Elections fédérales 2019 vues de Neuchâtel
 25.09.2019, 16:00

Yvan Perrin: «Je n’ai pas laissé que des souvenirs impérissables»

Premium
chargement
«Nous prenons le risque de voir l’Union européenne exiger des compensations. Ce qui est un terme poli et élégant pour évoquer des représailles», selon Yvan Perrin.

Élections fédérales Nous avons reçu dans nos locaux dix candidats aux élections fédérales dans le canton de Neuchâtel. A nos yeux, ils sont les seuls susceptibles d’occuper un siège – au Conseil national ou aux Etats – à l’issue des élections fédérales du 20 octobre prochain. L’Union démocratique du centre compte sur Yvan Perrin pour sauver son siège au Conseil national. Si son parcours s’est avéré chaotique ces dernières années, les idées du Vallonnier n’ont pas varié.

Yvan Perrin, 52 ans, sera-t-il le revenant de l’année? L’Union démocratique du centre, l’UDC, compte sur lui pour sauver son siège neuchâtelois au National. Le consultant, ancien policier, est optimiste. «Mon anxiété décroît au fur et à mesure que les échéances passent», lâche le citoyen de La Côte-aux-Fées. Et de convenir: «Je n’ai pas laissé que des souvenirs...

À lire aussi...

PolitiqueA la conquête des sièges neuchâtelois sous la coupole fédéraleA la conquête des sièges neuchâtelois sous la coupole fédérale

PolitiqueElections fédérales: à quoi sert Smartvote?Elections fédérales: à quoi sert Smartvote?

PolitiqueElections fédérales: on connaît les 64 candidats neuchâteloisElections fédérales: on connaît les 64 candidats neuchâtelois

Top