Elections fédérales 2019 vues de Neuchâtel
 30.09.2019, 16:00
Lecture: 8min

Silvia Locatelli: «Le système ne nous permet pas d’agir seuls»

Premium
chargement
«Depuis toute jeune, les discriminations et les injustices m’ont révoltée. Celle que je vivais moi-même comme migrante mais aussi celles que je constatais», confie la socialiste Silvia Locatelli.

Élections fédérales Nous avons reçu dans nos locaux dix candidats aux élections fédérales dans le canton de Neuchâtel. A nos yeux, ils sont les seuls susceptibles d’occuper un siège – au Conseil national ou aux Etats – à l’issue des élections fédérales du 20 octobre prochain. Candidate au Conseil des Etats, la socialiste Silvia Locatelli a pour elle son expérience du terrain politique et syndical. A Berne, elle entend se battre pour la justice sociale, une nécessité pour elle depuis sa jeunesse.

Fille d’immigrés espagnols, aujourd’hui âgée de 40 ans, mariée et mère de deux adolescents, Silvia Locatelli a une chance sur deux d’être conseillère aux Etats au soir du dimanche 20 octobre. Seule sa colistière Martine Docourt peut l’en empêcher.

Qu’est-ce qui fait courir la Chaux-de-Fonnière? D’abord, la nécessité de se battre pour plus de justice sociale. «Depuis toute jeune,...

À lire aussi...

PolitiqueLe PS neuchâtelois voit la gauche gagner un troisième siège au Conseil nationalLe PS neuchâtelois voit la gauche gagner un troisième siège au Conseil national

PolitiqueA la conquête des sièges neuchâtelois sous la coupole fédéraleA la conquête des sièges neuchâtelois sous la coupole fédérale

Top