Elections fédérales 2019 vues de Neuchâtel
 29.08.2019, 15:33

Le PS neuchâtelois voit la gauche gagner un troisième siège au Conseil national

Premium
chargement
Aurélie Widmer, Baptiste Hurni, Martine Docourt Ducommun, Florence Nater (présidente), Silvia Locatelli, Oguzhan Can et Grégory Jaquet.

Politique Les socialistes neuchâtelois lancent leur campagne pour les élections fédérales d’octobre avec l’ambition de conquérir un troisième siège au National. Pour le PS, le maintien d’une majorité PLR-UDC à Berne reviendrait à faire perdurer la politique du siècle passé.

La gauche neuchâteloise se sent pousser des ailes. A la fin de l’année 2018, quand les différents partis qui la composent préparaient leur stratégie pour les élections fédérales d’octobre 2019, ils pensaient surtout se battre pour conserver leurs trois sièges à Berne, deux au Conseil national et un aux Etats.

Mais ce printemps, un événement a considérablement modifié...

À lire aussi...

PolitiqueL’enjeu climatique pourrait profiter à la socialiste neuchâteloise Martine DocourtL’enjeu climatique pourrait profiter à la socialiste neuchâteloise Martine Docourt

PolitiqueParti socialiste: le duel entre deux camarades neuchâteloises est amorcéParti socialiste: le duel entre deux camarades neuchâteloises est amorcé

PolitqueDeux candidats du Parti socialiste de poids pour les fédéralesDeux candidats du Parti socialiste de poids pour les fédérales

PolitiquePolitique: le parti socialiste veut briser la majorité UDC/PLR au Conseil nationalPolitique: le parti socialiste veut briser la majorité UDC/PLR au Conseil national

Top