Réservé aux abonnés

Elections fédérales: la subtile salade des apparentements

Pour l’élection du Conseil national, les partis peuvent s’allier avec d’autres grâce au principe des apparentements. Et ils peuvent décliner des listes secondaires avec les sous-apparentements.
04 oct. 2019, 19:09 / Màj. le 04 oct. 2019 à 19:09
Les apparentements et sous-apparentements sont importants pour répartir les sièges lors du dépouillement.

C’est une subtilité de l’élection à la proportionnelle. Mais elle est désormais réservée uniquement au renouvellement du Conseil national. Le système des apparentements permet à des partis politiques d’unir leurs listes pour augmenter leur chance d’obtenir des sièges. Ce système a été supprimé, en septembre 2017, pour l’élection du Conseil des Etats, de même que pour l’élection du Grand Conseil.

Lors du dépôt des listes &ag...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois