Elections fédérales 2019 vues de Neuchâtel
 27.09.2019, 16:23

Andreas Jurt: «J’ai un réseau dans le monde réel»

Premium
chargement
S'il est élu à Berne, le PLR Andreas Jurt veut favoriser la formation et l'esprit entrepreneurial, ainsi que réduire la réglementation, comme il l'a mis en évidence lors de son passage à la rédaction d’«ArcInfo».

Élections fédérales Nous avons reçu dans nos locaux dix candidats aux élections fédérales dans le canton de Neuchâtel. A nos yeux, ils sont les seuls susceptibles d’occuper un siège – au Conseil national ou aux Etats – à l’issue des élections fédérales du 20 octobre prochain. Candidat au Conseil national, le libéral-radical Andreas Jurt ne part pas favori. Il mise sur ses connaissances des réalités économiques pour passer l’épaule.

Chez les libéraux-radicaux neuchâtelois, c’est le challenger dans la course au Conseil national. Le Chaux-de-Fonnier Andreas Jurt, 55 ans, compte bien déjouer les pronostics d’ArcInfo, qui donnent son colistier Damien Cottier largement favori.

Quand Andreas Jurt souligne ce qui le différencie d’autres candidats, on pense forcément à son concurrent: «Je ne suis ni un apparatchik, ni un technocrate.» Alors...

À lire aussi...

PolitiqueSandra Menoud, Damien Cottier, Andreas Jurt et Didier Boillat accompagneront Philippe Bauer pour les fédérales d’octobreSandra Menoud, Damien Cottier, Andreas Jurt et Didier Boillat accompagneront Philippe Bauer pour les fédérales d’octobre

PolitiqueA la conquête des sièges neuchâtelois sous la coupole fédéraleA la conquête des sièges neuchâtelois sous la coupole fédérale

Top