Elections cantonales neuchâteloises 2017
  07.04.2017, 10:32

En abandonnant l'UDC, Xavier Challandes doit-il quitter le Grand Conseil?

chargement
Dimanche, les Neuchâtelois de Lausanne ont attendu en vain Xavier Challandes.

Polémique La démission de Xavier Challandes de l'UDC fait beaucoup réagir sur les réseaux sociaux. Un certain nombre d'électeurs se demandent s'il est normal que l'ancien président du Grand Conseil neuchâtelois puisse continuer à siéger au parlement cantonal alors qu'il a démissionné du parti sur la liste duquel il a été élu. Faites-nous part de votre point de vue sur cette affaire.

Durant tout l'après-midi du dimanche 2 avril dernier, le suspense était total sur les résultats de l'UDC dans le District de Boudry. Il n'était pas sûr du tout que le parti obtienne le quorum de 10% nécessaire pour l'obtention de deux sièges. D'ailleurs, Xavier Challandes lui-même pensait que l'UDC n'obtiendrait probablement pas le quorum et qu'il devrait faire une croix sur son siège au Grand Conseil. Avant que les chiffres de la dernière commune (Gorgier) ne tombent, l'UDC n'avait encore que 10,0004% des suffrages de listes. Finalement, avec les résultats complets, le parti obtenait 25'449 suffrages de listes, alors qu'il lui en fallait 25'007, soit 442 suffrages ou 0,18%.

Avec le scrutin proportionnel que l'on utilise pour l'élection des députés au Grand Conseil, l'électeur a à disposition autant de suffrages de liste que le district où il vote a de sièges: en l'occurrence, 26 dans le district de Boudry. Ainsi, si l'électeur vote la liste UDC compacte (même si le parti ne présentait que 5 candidats), sans ajouter de noms de candidats d'autres partis, ça fait 26 suffrages de liste pour l'UDC. Dans le même ordre d'idées, si un électeur compose sa propre liste en la panachant avec des candidats de différents partis, chacun de ces partis obtient les suffrages de liste de ses propres candidats.

Ainsi, on peut partir de l'idée qu'un certain nombre d'électeurs de gauche ou du centre ont rajouté Xavier Challandes sur leur liste modifiée, en sachant fort bien d'une part qu'il avait un profil politique qui ne correspondait pas du tout à celle du parti blochérien et d'autre part qu'il avait annoncé qu'il pensait changer de parti après les élections.

Tous ces suffrages ont profité à l'UDC et certains n'hésitent pas à dire que l'UDC a ainsi pu gagner les 442 suffrages de liste qui lui manquaient pour atteindre le quorum et donc obtenir deux sièges uniquement grâce aux votes non-UDC en faveur de Xavier Challandes.

A noter que si l'UDC n'avait pas obtenu le quorum, les deux sièges auraient été répartis entre la gauche et la droite et donc la majorité du Grand Conseil aurait de toute façon passé à gauche.

Nous ouvrons le débat sur notre site et sur notre page Facebook: faites-nous part de votre opinion sur le siège au Grand Conseil de Xavier Challandes!


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

udc neuchâteloiseL'ancien président du Grand Conseil Xavier Challandes a démissionné de l'UDCL'ancien président du Grand Conseil Xavier Challandes a démissionné de l'UDC

POLITIQUEL’UDC Xavier Challandes envisage de changer de partiL’UDC Xavier Challandes envisage de changer de parti

PolitiqueLes Vert’libéraux neuchâtelois ne veulent pas de Xavier ChallandesLes Vert’libéraux neuchâtelois ne veulent pas de Xavier Challandes

VidéoLa Question qui tue avec Xavier Challandes: "Heureusement, je n'ai jamais fumé du cannabis"La Question qui tue avec Xavier Challandes: "Heureusement, je n'ai jamais fumé du cannabis"

Top