Election présidentielle américaine
 29.03.2016, 19:11

Présidentielle américaine: Lewandowski, le directeur de campagne de Trump, inculpé pour coups et blessures

chargement
Sur cette nouvelle vidéo, on voit Lewandowski tirer la journaliste par le bras.

Justice La campagne présidentielle américaine est entachée de scandales à répétition. Le dernier en date? L'inculpation pour coups et blessures sur une journaliste de Corey Lewandowski, le directeur de campagne de Donald Trump. Il risque jusqu'à un an de prison.

Corey Lewandowski, directeur de campagne de Donald Trump, a été inculpé mardi pour coups et blessures contre une journaliste à l'issue d'une conférence de presse le 8 mars, a indiqué la police de Jupiter en Floride. Il plaidera non coupable.

Le proche de Donald Trump "a été arrêté ce matin et libéré avec une convocation", a dit Adam Brown, porte-parole de la police de Jupiter. La porte-parole de Donald Trump, Hope Hicks, a indiqué de son côté que Corey Lewandowski n'avait "pas été arrêté". "M. Lewandowski est absolument innocent" et plaidera non coupable, a-t-elle dit.

La police a diffusé mardi une vidéo montrant l'incident entre cette journaliste et Corey Lewandowski. Contrairement à de précédentes vidéos diffusées par des chaînes de télévision présentes lors de la conférence de presse le 8 mars, la nouvelle vidéo permet de voir la scène sans que personne ne s'intercale.

 

On voit ainsi Fields marchant à côté de Trump, puis Lewandowski saisissant le bras de la journaliste et la tirant en arrière.

Pour un premier délit de simples "voies de fait", Lewandowski encourt, s'il est reconnu coupable, une peine maximale d'un an de réclusion ou une amende de 1000 dollars (environ 975 francs suisses).

Soutien d'un ex-candidat à Ted Cruz

Par ailleurs, dans cette course aux présidentielles, le gouverneur du Wisconsin, Scott Walker, a publiquement appelé mardi à voter pour Ted Cruz aux primaires républicaines. Il est ainsi le dernier élu à rejoindre le camp anti-Donald Trump.

"Il est temps que nous élisions un nouveau leader fort et j'ai choisi de soutenir Ted Cruz", a déclaré Scott Walker, qui s'est retiré de la course présidentielle en septembre, sur la radio locale WTMJ. "C'est un conservateur constitutionnel", a-t-il justifié, affirmant que son soutien était positif et non pour faire barrage à Donald Trump.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

présidentielle américainePrésidentielle américaine: malgré des défaites, Clinton et Trump toujours en têtePrésidentielle américaine: malgré des défaites, Clinton et Trump toujours en tête

MenacePrésidentielle américaine: Donald Trump prédit des émeutes s'il n'est pas investi par les républicainsPrésidentielle américaine: Donald Trump prédit des émeutes s'il n'est pas investi par les républicains

MexiqueDonald Trump n'est "pas chrétien" selon le pape FrançoisDonald Trump n'est "pas chrétien" selon le pape François

Présidentielle américaineEtats-Unis: Donald Trump pourrait "tirer sur quelqu'un" et rester populaireEtats-Unis: Donald Trump pourrait "tirer sur quelqu'un" et rester populaire

Top