Election présidentielle américaine
  28.10.2016, 19:57

Présidentielle américaine: le FBI rouvre l'enquête sur les e-mails d'Hillary Clinton

chargement
Ce nouveau rebondissement est-il à même de mettre en péril la marche triomphale d'Hillary Clinton?

rebondissement Alors que la campagne pour la présidentielle américaine est dans sa dernière ligne droite, le FBI a décidé de rouvrir l'enquête sur les e-mails d'Hillary Clinton. Lorsqu'elle était Secrétaire d'Etat, elle avait utilisé sa messagerie privée pour envoyer des messages professionnels. Les autorités doivent déterminer si ceux-ci pouvaient avoir un caractère confidentiel.

Le directeur du FBI a annoncé vendredi que l'agence fédérale allait ouvrir une enquête complémentaire sur l'usage par Hillary Clinton de sa messagerie personnelle lorsqu'elle était secrétaire d'Etat. La procédure vise à déterminer si les courriels qu'elle a adressés par ce moyen contenaient des informations confidentielles.

"Dans le cadre d'une affaire distincte, le FBI a appris l'existence d'emails qui semblent mériter une enquête", écrit le patron du FBI James Comey dans une lettre envoyée aux présidents républicains de commissions de la Chambre des représentants. Il ne fournit aucune précision sur la nature des courriels concernés.

Le FBI "n'est pas en mesure pour l'instant d'établir si ces éléments peuvent être significatifs", ajoute le directeur de l'agence fédérale. Il explique ne pas pouvoir "préciser combien de temps prendra l'accomplissement de cette tâche supplémentaire".

Donald Trump a immédiatement réagi à ce rebondissement lors d'un meeting à Manchester, dans le New Hampshire. "La corruption d'Hillary Clinton atteint une ampleur jamais vue auparavant", a-t-il déclaré. "Nous ne pouvons pas la laisser emporter ses manigances criminelles dans le Bureau ovale".

 

 

Soutien d'Obama garanti

L'équipe de campagne démocrate s'est, elle, dite confiante que l'agence fédérale se prononcera à nouveau contre d'éventuelles poursuites. Elle a demandé la publication immédiate "de tous les détails qui sont actuellement examinés".

De son côté, la Maison blanche a fait savoir qu'elle n'avait pas été prévenue de cette initiative. Elle a précisé qu'il n'y avait pour l'instant rien de nature à changer le soutien de Barack Obama à la candidate de son parti.

Le FBI a déjà passé environ une année à enquêter sur l'emploi par l'ancienne cheffe de la diplomatie américaine d'un serveur privé lorsqu'elle dirigeait le secrétariat d'Etat entre 2009 et 2013. Certains des courriels qu'elle a envoyés par ce moyen étaient confidentiels.

Le gouvernement américain interdit une telle pratique. En juillet, James Comey avait cependant estimé qu'il n'existait aucun élément démontrant qu'Hillary Clinton avait enfreint la loi.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Présidentielle américainePrésidentielle américaine: le FBI remet au Congrès un rapport sur les emails de ClintonPrésidentielle américaine: le FBI remet au Congrès un rapport sur les emails de Clinton

présidentielle américainePrésidentielle américaine: même les Républicains tablent sur une victoire de ClintonPrésidentielle américaine: même les Républicains tablent sur une victoire de Clinton

WikiLeaksWikiLeaks: l'Equateur prive Julian Assange d'internet suite à la publication de discours d'Hillary ClintonWikiLeaks: l'Equateur prive Julian Assange d'internet suite à la publication de discours d'Hillary Clinton

Présidentielle américainePrésidentielle américaine: Clinton dépasse Trump dans les sondages suite au premier débatPrésidentielle américaine: Clinton dépasse Trump dans les sondages suite au premier débat

Présidentielle américainePrésidentielle américaine: Hillary Clinton consolide son avancePrésidentielle américaine: Hillary Clinton consolide son avance

Top