Eclairage
 10.02.2020, 17:00

Eclairage: «Saint-Valentin: l’héritage d’Othon III de Grandson»

chargement
On célèbre la Saint-Valentin le 14 février. Celle-ci a notamment été magnifiée au 14e siècle par le guerrier et homme de lettres Ohton III de Grandson.

Poésie Des universitaires nous éclairent sur des sujets d’actualité, de société ou de recherche. Aujourd’hui, Loïc Chollet, docteur en lettres à l’Université de Neuchâtel, évoque les origines de la Saint-Valentin et l’homme de lettres Othon III de Grandson.

Parmi les personnages marquants de l’histoire romande figure le chevalier et homme de lettres Othon III de Grandson, l’un des premiers auteurs francophones à avoir célébré la Saint-Valentin. Appartenant à une puissante famille liée aux cours de Savoie et d’Angleterre, Othon possède plusieurs seigneuries, notamment à Sainte-Croix, Cudrefin et Coppet.

Il a combattu du côté anglais lors de la Guerre de Cent ans, ce qui ne l’empêche pas de fréquenter les milieux littéraires parisien comme londonien. Ses poèmes sont appréciés des plus grands écrivains d’alors, tels que Christine de Pizan, Eustache Deschamps et Geoffrey Chaucer. Ses vers autant que sa vie lui assurent une renommée amenée à lui survivre.

Le 7 août 1397, il est tué sous les yeux de la cour de Savoie.

Lorsque le comte Amédée VII de Savoie décède, en 1391, Othon est accusé de l’avoir fait empoisonner. Bien que le comte soit très probablement mort du tétanos, certains seigneurs s’empressent de désigner leurs rivaux comme coupables. Victime de ce qui ressemble fort à une machination politique, Othon s’exile à la cour d’Angleterre. Il voyage jusqu’en Prusse et en Terre sainte, aux côtés du comte Henri de Derby, futur Henri IV d’Angleterre.

Les relations de prestige qu’entretient notre poète ne le protègent pas de la vindicte de ses adversaires romands: revenu sur ses terres après avoir été réhabilité par le roi de France, Othon est défié par l’un de ses voisins, Gérard d’Estavayer. Celui-ci lui offre un duel judiciaire, c’est-à-dire un combat en champ clos devant prouver de quel côté se tiennent Dieu et la justice. Le 7 août 1397, il est tué sous les yeux de la cour de Savoie réunie à Bourg-en-Bresse.

L’œuvre poétique d’Othon de Grandson est liée à une tradition médiévale qui nous est bien connue, après avoir récemment été remise au goût du jour sous l’influence anglo-saxonne: la Saint-Valentin. Une grande partie de l’œuvre d’Othon est dédiée à ce thème, qu’il a probablement découvert lors de ses séjours en Angleterre.

La coutume consistait, le jour de la Saint-Valentin, à choisir une dame à qui l’on écrirait pendant l’année à venir des poèmes d’amour, anonymement. Ce jeu littéraire dont l’origine reste en partie obscure entre en contradiction avec l’idéal de l’amour courtois, où la fidélité entre les amants est centrale. Othon de Grandson est l’un des premiers poètes à avoir donné ses lettres de noblesse à cette tradition.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

TraditionAu Locle, la Saint-Valentin c’est déjà demainAu Locle, la Saint-Valentin c’est déjà demain

HumourLa chronique spéciale Saint-Valentin de Christophe Bugnon: Le Love-cleLa chronique spéciale Saint-Valentin de Christophe Bugnon: Le Love-cle

Top