Eclairage
 27.02.2019, 12:01

Eclairage: «La face cachée des stéréotypes»

chargement
En 2013 à Lausanne, une exposition tentait d'expliquer les stéréotypes aux enfants.

Société Des universitaires nous éclairent sur des sujets d’actualité, de société, ou de recherche. Aujourd’hui, Magali Mari, assistante doctorante en sciences cognitives à l’Université de Neuchâtel, évoque les stéréotypes en matière de sexe et de profession.

Les stéréotypes sont souvent considérés comme étant négatifs et allant de pair avec des préjugés ou des discriminations. Cependant les stéréotypes ne sont pas uniquement utilisés pour discriminer autrui, ils sont également très utiles pour traiter rapidement des informations provenant des acteurs sociaux. On distingue alors deux types de stéréotypes: les stéréotypes implicites et les stéréotypes explicites.

Prenons un exemple, vous êtes dans la rue avec un ami et ce dernier vous dit: «Je connais l’architecte qui a construit ce bâtiment.» On va rapidement se figurer à quoi ressemble l’architecte. On pourrait notamment imaginer un homme grand, charismatique, qui a fait des études et porte un complet. Et c’est à ce moment que votre ami ajoute: «Elle a trois enfants et l’un d’eux est à l’école avec mon fils.» Cette nouvelle information risque de vous surprendre car vous ne vous attendiez pas à ce que l’architecte puisse être une femme.

 

Vous ne vous attendiez pas à ce que l’architecte puisse être une femme.

 

Dans ce cas-là, on parle de stéréotypes implicites. Ces derniers sont des mécanismes automatiques. Ils fonctionnent comme des raccourcis pour traiter des informations complexes. Quand on rencontre une personne, cette dernière sera assimilée à un groupe social (homme, femme, hispanique, suisse, médecin, garagiste…) et on aura toute une série de connaissances et d’attentes à propos de ce groupe social.

Les stéréotypes implicites sont acquis en grandissant, à travers nos parents, nos amis et également par la télévision ou les livres. On remarque par exemple que les publicités pour enfants montrent souvent des petites filles jouant à la poupée et des petits garçons s’amusant avec des jeux de construction. Ceci perpétue nos attentes sur les métiers que devraient faire les hommes et les femmes.

Les stéréotypes implicites deviennent dangereux quand on les utilise pour juger une personne. Si on pense que l’architecte est incapable simplement parce qu’il s’agit d’une femme, alors le stéréotype devient explicite. Il est utilisé pour juger, voire discriminer certaines personnes.

Pour cette raison, il est important d’être attentifs à nos stéréotypes implicites et d’éviter à tout prix de les utiliser pour juger des compétences, des qualités et de la personnalité de certaines personnes.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top