27.02.2020, 19:00

Retraite, femmes et argent: l'inégalité jusque dans la pauvreté

Premium
chargement
Bas salaires, travail à temps partiel, interruptions de carrière: les facteurs qui plongent les femmes dans la pauvreté à l'âge de la retraite sont nombreux.

Parité En Suisse, la précarité frappe durement les femmes. Ce constat est encore plus flagrant à l'âge de la retraite, où le taux de pauvreté atteint 17,6% chez les dames, contre 11,4% chez les hommes. Pourquoi un tel écart? Quels sont les pièges qui conduisent à la précarisation?

«J’ai toujours travaillé à l’atelier», raconte une ancienne ouvrière horlogère neuchâteloise, aujourd’hui âgée de 89 ans. «Mais en arrivant à l’âge de la retraite, j’ai découvert que dans quatre entreprises, les patrons ne m’avaient pas payé mon AVS. C’était trop tard pour réclamer quoi que ce soit. Certains employeurs n’étaient même plus en vie. Ma rente de vieillesse s’élevait donc à 980 francs par mois.» 

A passé soixante ans, seule, cette Neuchâteloise, officiellement retraitée, est allée... chercher du travail. «J’ai fait des ménages, j’ai bossé dans une...

À lire aussi...

ParitéRetraite, femmes et argent: l'inégalité jusque dans la pauvretéRetraite, femmes et argent: l'inégalité jusque dans la pauvreté

SociétéChronique égalité: «Du respect et de la reconnaissance du temps des femmes»Chronique égalité: «Du respect et de la reconnaissance du temps des femmes»

ÉgalitéLes femmes neuchâteloises se préparent à défendre leur retraiteLes femmes neuchâteloises se préparent à défendre leur retraite

ParitéNeuchâtel: ces bastions masculins où les femmes sont peu visiblesNeuchâtel: ces bastions masculins où les femmes sont peu visibles

Top