20.02.2020, 18:45

L’école à journée continue: pourquoi ça peut tout changer dans le canton de Neuchâtel

Premium
chargement
Des écoliers zurichois font la queue à la cantine de la "Tagesschule", l'école à journée continue.

Parité La majorité des pays d’Europe pratiquent l’école à journée continue et ne reviendraient pas en arrière. La Suisse fait toujours figure d’exception. Le canton de Neuchâtel souhaite lancer un projet pilote.

Et si l’école à journée continue, pratiquée dans presque tous les pays d’Europe, devenait une réalité en terres neuchâteloises? C’est le vœu de la conseillère d’Etat Monika Maire-Hefti, qui souhaite lancer un projet pilote dans le canton, en partenariat avec des autorités communales intéressées.

Aujourd’hui, seuls la Suisse, l’Allemagne et l’Autriche appliquent encore des horaires scolaires très découpés, où les élèves ont une longue pause à midi durant laquelle ils rentrent à la maison, ou sont pris en charge par une structure annexe de type parascolaire, ou se...

À lire aussi...

ParitéL’école à journée continue: ça marche chez euxL’école à journée continue: ça marche chez eux

ParitéCes entrepreneurs neuchâtelois qui font de l’égalité entre femmes et hommes leur combatCes entrepreneurs neuchâtelois qui font de l’égalité entre femmes et hommes leur combat

ParitéNeuchâtel: ces bastions masculins où les femmes sont peu visiblesNeuchâtel: ces bastions masculins où les femmes sont peu visibles

ParitéLe boom des labels antisexistes dans les entreprises neuchâteloisesLe boom des labels antisexistes dans les entreprises neuchâteloises

Top