Donald Trump
  18.05.2017, 06:54

États-Unis: l'ancien directeur du FBI Robert Mueller nommé procureur spécial pour enquêter sur Trump et la Russie

chargement
Robert Mueller a été nommé pour enquêter sur les ingérences russes dans la campagne présidentielle de 2016.

Trump Depuis que Donald Trump a été élu président en novembre 2016, a Russie n'a cessé d'être accusée d'avoir joué un rôle dans les élections. Pour poursuivre les investigations sur l'affaire, c'est Robert Mueller, un ancien directeur du FBI, qui a été nommé. Il tentera de mettre une explication sur cette affaire d'espionnage.

L'affaire sur les soupçons de collusion entre la Russie et l'équipe de campagne de Donald Trump a connu un nouveau rebondissement mercredi. Le département américain de la justice a nommé l'ancien directeur du FBI Robert Mueller comme procureur spécial pour faire la lumière.

Cette mesure intervient alors que le président américain est empêtré dans une série de controverses depuis qu'il a limogé le directeur du FBI James Comey, le 9 mai dernier, qui enquêtait sur le dossier.

Donald Trump, qui se plaignait encore le matin d'être maltraité par les médias, a immédiatement réagi à cette nomination. Il a dit dans un communiqué avoir "hâte de voir cette affaire se conclure rapidement". "Comme je l'ai déclaré à de nombreuses reprises, une enquête minutieuse confirmera ce que nous savons déjà : il n'y a eu aucune collusion entre ma campagne et une quelconque entité étrangère", affirme-t-il.

 

 

Douze ans à la tête du FBI

Robert Mueller a dirigé le FBI pendant douze ans, de 2001 à 2013, sous la présidence de George W. Bush puis de celle de Barack Obama. C'est le numéro deux de la justice, Rod Rosenstein, qui a annoncé sa nomination, le ministre de la justice, Jeff Sessions, proche du président, s'étant récusé en mars dans l'enquête sur les ingérences russes dans la campagne présidentielle de 2016.

"Ma décision (de nommer un procureur spécial) ne signifie pas que l'on a découvert que des délits avaient été commis ou qu'il faut engager des poursuites", a déclaré M. Rosenstein. "J'ai estimé que la nomination d'un procureur spécial était nécessaire pour que le peuple américain ait pleinement confiance dans le résultat de l'enquête", a-t-il ajouté.

La nomination vise à isoler les investigations du pouvoir politique en réduisant au minimum la supervision de ce ministère, qui exerce la tutelle du FBI et donc sur les agents qui enquêtent depuis l'été dernier dans cette affaire mêlant politique et espionnage.

 

 

Affaire Lewinsky

Concrètement, M. Mueller devient le chef de l'enquête et sera beaucoup plus indépendant qu'un procureur normal ou que le patron du FBI. Il ne peut être démis que pour faute. Son périmètre d'investigations inclut "tout lien et/ou coordination entre le gouvernement russe et des individus associés à la campagne du président Donald Trump", mais aussi "tout sujet" découlant de ces investigations, ce qui lui donne de facto les coudées franches.

C'est un magistrat équipé de pouvoirs similaires, Kenneth Starr, qui avait failli faire tomber le président Bill Clinton dans l'affaire Whitewater, devenue affaire Monica Lewinsky, dans les années 1990.

La nomination représente un revers et une surprise pour la Maison-Blanche, pour qui l'enquête actuelle se suffisait à elle-même. Mais de plus en plus d'élus du congrès réclamaient une enquête indépendante sur l'influence qu'aurait cherchée à exercer Moscou pour favoriser l'élection du républicain Donald Trump au détriment de la démocrate Hillary Clinton.

Les agences américaines de renseignement ont conclu en début d'année dans un rapport que la Russie avait interféré dans la campagne électorale, des accusations rejetées par le Kremlin.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

ScandaleEtats-Unis: les Républicains nient l'implication de la Russie dans l'élection de Donald TrumpEtats-Unis: les Républicains nient l'implication de la Russie dans l'élection de Donald Trump

Documents secretsÉtats-Unis: la Russie dément avoir des "dossiers compromettants" sur TrumpÉtats-Unis: la Russie dément avoir des "dossiers compromettants" sur Trump

Présidentielle américainePrésidentielle américaine: la Russie aurait aidé Trump à gagner, selon la CIAPrésidentielle américaine: la Russie aurait aidé Trump à gagner, selon la CIA

Top