Dans nos archives

2004: l’auteure Monique Laederach n’est plus

chargement

Littérature Petits ou grands, des événements ont marqué la région, la Suisse, le monde. Nous les remettons au goût du jour grâce à nos archives. Ce dimanche, nous évoquons la disparition de l’écrivaine neuchâteloise Monique Laederach le 17 mars 2004.

 17.03.2019, 10:00
En 2001, l’écrivaine et traductrice Monique Laederach a reçu le Prix de l’Institut neuchâtelois.

«L’écrivaine Monique Laederach est décédée mercredi soir à son domicile de Peseux, des suites d’une maladie. Elle s’est éteinte entourée des siens. Elle avait 66 ans», lit-on dans «L’Express» du 19 mars 2004.

En savoir plus : Les archives de nos journaux

«Née le 16 mai 1938 aux Brenets, fille d’un pasteur et d’une professeure d’origine allemande, Monique Laederach a partagé sa vie entre l’enseignement, la traduction et sa propre œuvre, riche de 27 ouvrages, romans, poèmes, pièces de théâtre, et couronnée de trois prix Schiller, en 1977, 1983 et 2000», précise le quotidien neuchâtelois.

«J’ai voulu te rencontrer, tu m’as dédicacé un livre en disant: ‘Je pensais qu‘il allait effrayer les hommes, il était destiné aux frangines.‘ Les femmes, tu as toujours pensé à elles, tu savais exprimer leurs blessures, mieux que personne», écrit le journaliste Alexandre Caldara en hommage à l’auteure.

«Une femme forte, curieuse»

«C’était un exemple d’activité et d’engagement, qui n‘a pas failli une seule seconde», confie, ému, le comédien et metteur en scène Patrice de Montmollin. (…) Amie d’enfance, Maryse Fuhrmann garde aussi de Monique Laederach l’image d’une femme forte, curieuse», lit-on encore.
«C’était une très bonne traductrice littéraire, qui recréait véritablement les textes», témoigne Michel Schlup, alors directeur de la Bibliothèque publique et universitaire de Neuchâtel.

Le mot de la fin à l’écrivaine chaux-de-fonnière Anne-Lise Grobéty, qui est, elle, décédée en octobre 2010: «Elle m‘impressionnait par son sérieux. Par la suite, j‘ai aussi été marquée par la constance de tonalité dans son œuvre. Elle avait et voulait avoir une ligne.»


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

RétrospectiveEn 1997, le Conseil d’Etat redistribue les cartesEn 1997, le Conseil d’Etat redistribue les cartes

RétrospectiveEn 2006, les 150 ans de la première pierre de la poste du LocleEn 2006, les 150 ans de la première pierre de la poste du Locle

RétrospectiveEn 1990, des conditions strictes pour le travail de nuit des femmesEn 1990, des conditions strictes pour le travail de nuit des femmes

RétrospectiveEn 2006 s’ouvrait le procès du braquage de MetalorEn 2006 s’ouvrait le procès du braquage de Metalor

RétrospectiveEn 1999, le premier tour du monde en ballon boucléEn 1999, le premier tour du monde en ballon bouclé

Top