Coupe du monde 2018 en Russie
 14.12.2017, 14:36

Mondial 2018: l'équipe suisse de football s'installera à Togliatti, dans le sud-est de la Russie

chargement
1/2  

luxe La Nati a choisi son camp de base. Ce sera à Togliatti, une ville de 700'000 habitants, près de Samara, dans le sud-est de la Russie. Le staff et l'équipe logeront dans un hôtel de quatre étoiles qui leur sera exclusivement réservé.

L'équipe de Suisse a choisi son camp base pour la Coupe du monde 2018. Elle s'installer à Togliatti.

C’est à Togliatti, dans la région de Samara, que l'équipe nationale suisse prendra ses quartiers lors de la Coupe du Monde 2018 en Russie, annonce l'ASF dans un communiqué. L’hôtel de l'équipe est situé sur les flancs de la ville (700'000 habitants), au bord de la Volga. Les entraînements se tiendront au stade du Torpedo, qui est à 10 minutes en bus et là où évolue le club du FK Lada Togliatti qui milite en troisième division russe.

 

 

Le terrain principal du club de troisième division FK Lada Toliatti et les infrastructures subiront une importante rénovation d'ici l'arrivée de la délégation suisse prévue le 11 juin 2018. Tous les travaux seront accompagnés par la FIFA afin que, dès le départ, l'équipe nationale puisse bénéficier de conditions de travail optimales. Dans le cadre de ces travaux, entrent la rénovation du terrain, des vestiaires et du centre des médias.

Les joueurs, les entraîneurs et le staff séjourneront au "Togliatti-Resort", qui sera exclusivement réservé aux 55 membres de la délégation suisse pour la durée de la Coupe du Monde. L'hôtel (quatre étoiles) dispose de chambres spacieuses dans le bâtiment principal donnant sur la baie de Volga et composé d'une plage de sable, d'une piscine intérieure, d'un centre de fitness ainsi que d'une salle de gymnastique.L'emblème sportif de la région est le club de hockey sur glace du HK Lada Togliatti, qui évolue en KHL (ligue continentale eurasiatique). Economiquement, Togliatti dépend principalement de l'industrie automobile, ainsi que de l'ingénierie mécanique. En moyenne, les températures en été sont d’un peu plus de 20 degrés et les précipitations sont rares.

L'aéroport Kurumoch de Samara, qui est à environ 45 minutes en bus de Togliatti, est le choix idéal pour se déplacer sur les lieux des matches. La Suisse joue dans le Groupe E, le 17 juin 2018 contre le Brésil (à Rostov, 1h35 de déplacement), le 22 juin 2018 contre la Serbie (à Kaliningrad, 2h45 de déplacement) et le 27 juin 2018 contre le Costa Rica (à Nizhny Novgorod, 55 minutes de déplacement. Tous les matchs ont lieu à 20h00 (horaire d’Europe centrale). Le décalage horaire entre la Suisse et la région de Samara est de deux heures en été.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Mondial 2018Mondial 2018: "Nous sommes capables d'obtenir un résultat", assure Vladimir PetkovicMondial 2018: "Nous sommes capables d'obtenir un résultat", assure Vladimir Petkovic

sous la loupeMondial 2018: la Serbie, troisième adversaire de la Suisse en Russie (3)Mondial 2018: la Serbie, troisième adversaire de la Suisse en Russie (3)

Dur durMondial 2018: la Suisse dans le groupe E, avec le Brésil, le Costa Rica et la Serbie, derby Espagne-Portugal dans le groupe BMondial 2018: la Suisse dans le groupe E, avec le Brésil, le Costa Rica et la Serbie, derby Espagne-Portugal dans le groupe B

Sous la loupeMondial 2018: le Brésil, premier adversaire de la Suisse en Russie (1)Mondial 2018: le Brésil, premier adversaire de la Suisse en Russie (1)

Mondiaux 2018Mondial 2018 : pour Vladimir Petkovic, le sélectionneur suisse, "il n'y a jamais un adversaire facile"Mondial 2018 : pour Vladimir Petkovic, le sélectionneur suisse, "il n'y a jamais un adversaire facile"

Top