Coupe du monde 2018: les ministres Guy Parmelin et Ignazio Cassis défendent Xhaka et Shaqiri

Circulez, il n'y a rien à voir! C'est en substance le message des conseillers fédéraux Guy Parmelin et Ignazio Cassis à propos du geste de Xherdan Shaqiri et Granit Xhaka après leurs buts contre la Serbie. Ils prennent la défense des deux joueurs.
24 juin 2018, 09:47
/ Màj. le 24 juin 2018 à 10:38
Xherdan Shaqiri a célébré son but en imitant l'aigle albanais.

Les ministres des sports Guy Parmelin (UDC) et des affaires étrangères Ignazio Cassis (PLR) ont défendu dimanche dans la NZZ am Sonntag le geste des deux footballeurs d'origine albanaise Granit Xhaka et Xherdan Shaqiri. Les deux sportifs suisses ont mimé l'aigle albanais lors du match de football contre la Serbie vendredi soir.

"Toute personne qui a vécu l'ambiance électrique apprécie d'autant plus la performance de notre équipe nationale et peut comprendre les émotions qui envahissent un joueur", a déclaré le conseiller fédéral vaudois, qui était présent dans le stade de Kaliningrad. Créer maintenant une polémique autour d'émotions ne s'inscrit pas dans l'esprit sportif, a-t-il ajouté.

Son collègue tessinois Ignazio Cassis a décrit l'équipe comme un parfait exemple de mélange de différentes cultures. Commentant l'aigle bicéphale, celui qui a des racines italiennes a déclaré: "Je ne doute pas que l'on puisse ressentir des émotions patriotiques pour la nation qui vous a accueillie, sans oublier ses racines".