Coupe du monde 2018 en Russie
 18.06.2018, 08:31

Coupe du monde 2018: l'équipe de Suisse balaie les interrogations et inspire confiance

chargement
La performance de l'équipe de Suisse inspire confiance.

Football La confiance est de mise après l'entrée en lice de l'équipe de Suisse à la Coupe du monde. Le match nul contre le Brésil place la Nati en position de force dans le groupe E. Xhaka et Seferovic ont été les maillons faibles dans ce match.

Tout s'est éclairé dans la nuit de Rostov-sur-le-Don. Les interrogations soulevées après la défaite 2-0 au Portugal en octobre dernier sont levées. Cette équipe de Suisse a du coffre.

Deux semaines après avoir obtenu le nul à Villarreal devant l'Espagne, la sélection de Vladimir Petkovic a encore fait plus fort: elle est devenue la première équipe depuis la Suède en 1978 à ne pas d'incliner devant le Brésil lors de l'ouverture de la Coupe du monde. Ce résultat, même s'il ne colle pas parfaitement au scénario de la rencontre, n'a pas de prix. Il place la Suisse dans une position de force dans ce groupe E.

 

Si l'on admet que le Brésil battra le Costa Rica vendredi prochain, un nul face à la Serbie à Kaliningrad ouvrira très certainement les portes des huitièmes de finale à l'équipe de Suisse. A condition bien sûr de battre un Costa Rica déjà éliminé lors du dernier match de ce groupe E. Même s'ils joueront pour leur honneur perdu, les "Ticos", sans doute bien démobilisés, ne semblent pas armés pour s'opposer à cette équipe de Suisse.

Xhaka et Seferovic, les maillons faibles

Une équipe de Suisse qui bénéficie de surcroît d'une très grande marge de progression. A Rostov-sur-le-Don, elle tient en échec le quintuple Champion du monde le soir où son stratège passe à côté de son match. "Enrhumé" par Neymar en tout début de rencontre, Granit Xhaka a été incapable d'insuffler l'allant attendu.

Deux jours seulement après l'officialisation du renouvellement de son contrat à Arsenal, le Bâlois a livré l'un de ses matches les plus décevants en sélection. Il a sans doute encore besoin de quelques jours pour retrouver toutes ses sensations après le choc dont il avait été victime le 31 mai à Lugano à l'entraînement.

Granit Xhaka ne fut pas l'unique maillon faible d'une équipe fort heureusement transcendée par un formidable Valon Behrami, auteur pour sa 80e sélection d'une performance XXL. Il convient, en effet, de rouvrir l'éternel débat de l'attaquant de pointe.

Malgré son labeur sur le plan défensif, il semble évident que Haris Seferovic traversera cette Coupe du monde 2018 comme il avait traversé l'Euro 2016: sans marquer le moindre but. A Rostov-sur-le-Don, son manque de justesse sur les rares ballons exploitables dans les trente mètres adverses fut criant.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
FootballCoupe du monde 2018: l'Angleterre s'en sort, l'avion des Saoudiens en feu, Behrami apte pour la SerbieCoupe du monde 2018: l'Angleterre s'en sort, l'avion des Saoudiens en feu, Behrami apte pour la Serbie

live
FootballCoupe du monde 2018 : revivez avec nous la journée du 17 juinCoupe du monde 2018 : revivez avec nous la journée du 17 juin

live
Coupe du monde 2018: la Suisse réalise une superbe performance et accroche le BrésilCoupe du monde 2018: la Suisse réalise une superbe performance et accroche le Brésil

live
FootballCoupe du monde 2018 : revivez avec nous la journée du 16 juinCoupe du monde 2018 : revivez avec nous la journée du 16 juin

FootballCoupe du monde 2018: "Je suis prêt pour le Mondial", se réjouit Roger FedererCoupe du monde 2018: "Je suis prêt pour le Mondial", se réjouit Roger Federer

Top