Coupe du monde 2018 en Russie
 20.06.2018, 18:01

Coupe du monde 2018: ça ne tourne pas toujours rond sur la planète football

chargement
Coupe du monde 2018: ça ne tourne pas toujours rond sur la planète football

Réseaux sociaux Perçue depuis le cyberespace, la planète foot révèle des pépites que nous sélectionnons chaque jour durant cette Coupe du Monde 2018. Ce mercredi, on apprend que les supporters japonais et sénégalais nettoient les gradins après les matches, qu'un joueur islandais a pris congé pour jouer le Mondial et les fans zone se transforment en "flirt zone".

La Coupe du Monde 2018 bat son plein sur le terrain, mais aussi sur les réseaux sociaux avec son lot d'images décalées et insolites sur l'événement sportif le plus suivi de la planète. 

Les supporters japonais font le ménage

Lorsque l'on se rend à une fête, la moindre des choses c'est de donner un coup de main pour débarrasser avant de rentrer chez soi. Une règle que les Japonais appliquent manifestement en toute circonstance. Au terme du match remporté par leur équipe face à la Colombie, les supporters japonais ramassent les déchets dans le stade. Médusé, un fan colombien filme la scène.

 

Les fans de la "Samurai Blue", le surnom de l'équipe du Japon, pratiquent ce rituel depuis la Coupe du Monde 1998 en France, comme le rappelle la RTBF. Papiers, bouteilles, drapeaux, rien n'est oublié pour laisser les tribunes intactes avant les prochaines rencontres.

Les Sénégalais ne sont pas en reste, puisque plusieurs supporters des Lions ont été vus en train de faire le ménage après la victoire de leur équipe contre la Pologne. Comme quoi le civisme n'a pas de frontières.

 

Mondial du flirt

Les supporters étrangers profitent de leur venue en Russie pour faire des rencontres. En effet, entre deux matches, de nombreux hommes en profitent pour flirter avec les jeunes filles russes via l'application de rencontres Tinder. Ces dernières ne sont pas en reste et se sont préparées à la venue de ces hommes venus parfois de l'autre bout de la planète, certaines ayant pris des cours d'anglais.

"[J'attendais] avec beaucoup d'impatience la Coupe du monde, car elle multiplie les opportunités de rencontres avec des étrangers. « C'est peut-être sa principale qualité", déclare Maria S., une jeune Russe de 25 ans dans Le Point.

La fan zone installée près de l'Université d'État de Moscou est devenue une "flirt zone", selon Metro. Une journaliste du quotidien gratuit en a fait l'expérience. Alors qu'un supporter brésilien l'embrasse sur la joue, un compatriote lui explique que "c'est normal, il veut te mettre dans son lit, comme tout le monde".

 

Cette effervescence amoureuse rappelle celle qui s'était emparée de Moscou lors des Jeux olympiques de 1980. De quoi inquiéter la députée communiste Tamara Pletneva. Selon elle, les JO avaient été suivis par une hausse des naissances et du nombre de mères célibataires dans la foulée, les pères étrangers étant rentrés chez eux après l'événement. Maria S. ne se fait guère d'illusion et prend les rencontres avant tout comme des amours de vacances.

Il prend congé pour jouer le Mondial

Loin des stars du ballon rond avec leurs salaires mirobolants, il y a les joueurs islandais. La qualification de ce pays d'à peine 350 000 habitants pour le Mondial mérite le respect. Mais, lorsque l'on apprend que certains des joueurs de l'équipe ne sont même pas professionnels, on ne peut que saluer l'exploit.

Parmi ces héros, il y a Már Sævarsson. Ce défenseur qui a mené la vie dure à Lionel Messi lors du match nul obtenu par l'Islande contre l'Argentine est ouvrier à la ville. Ainsi que le révèle So Foot, le joueur le plus capé de la sélection islandaise en activité (80 sélections) travaille dans une usine d'extraction de sel. Pour participer àa Coupe du monde, il a dû poser des jours de congé.

 

Le sélectionneur sénégalais fait le show

Le Sénégal a fait le spectacle sur et hors du terrain lors de sa victoire contre la Pologne (2-1). Le sélectionneur des Lions, Aliou Cissé, n'a pas caché sa joie lors des buts de ses protégés. Il a rugit et fait mine de sortir les griffes sur le premier goal. Puis, c'est d'un mouvement de bras victorieux, mais avec un regard rageur qu'il a célébré le second goal. Les images ont déjà fait le tour de la toile avec de nombreux détournements à la clé.

 

Neymar n'assume pas sa coupe de cheveux

Neymar a marqué les esprits pour son entrée en lice dans ce Mondial lors du match nul contre la Suisse. La performance en demi-teinte de la star brésilienne a suscité autant de commentaires que sa coupe de cheveux, qualifiée de "coupe spaghetti". Les mèches blondes de Neymar ont été raillées par sur la toile par des quidams comme des grands noms, à l'instar du légendaire footballeur Eric Cantona.

Le Brésilien a-t-il été touché par les moqueries sur ses choix capillaires? On peut le supposer, sachant qu'il est apparu à l'entraînement avec une coiffure nettement plus conventionnelle. Il a ainsi coupé ses cheveux de plusieurs centimètres.

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
FootballCoupe du monde 2018: l'Espagne fait sauter le verrou iranien, pour la FIFA, le but de Zuber est valableCoupe du monde 2018: l'Espagne fait sauter le verrou iranien, pour la FIFA, le but de Zuber est valable

live
FootballCoupe du monde 2018: revivez avec nous la journée du 19 juinCoupe du monde 2018: revivez avec nous la journée du 19 juin

DécaléCoupe du monde 2018: ça ne s'est pas passé sur le terrain, mais on vous le dit quand mêmeCoupe du monde 2018: ça ne s'est pas passé sur le terrain, mais on vous le dit quand même

RÉSEAUX SOCIAUXCoupe du monde 2018: ça ne tourne pas toujours rond sur la planète footballCoupe du monde 2018: ça ne tourne pas toujours rond sur la planète football

symbolesCoupe du monde 2018: Zabikava, 14e mascotte officielle du MondialCoupe du monde 2018: Zabikava, 14e mascotte officielle du Mondial

Top