Coupe du monde 2018 en Russie
 18.06.2018, 11:06

Coupe du monde 2018: ça ne tourne pas toujours rond sur la planète football

chargement
La planète football vue du cyberespace.

réseaux sociaux Perçue depuis le cyberespace, la planète foot révèle des pépites que nous sélectionnons chaque jour durant cette Coupe du Monde 2018. Ce lundi, nous retrouvons Federer aux anges, Neymar critiqué des pieds à la tête ou encore Behrami menacé par des fans brésiliens.

La Coupe du Monde 2018 vue des réseaux sociaux, ça donne une image décalée et insolite de cet événement sportif. 

 

La rencontre Suisse-Brésil inspire

Roger Federer, grand fan de l'équipe suisse, n'aurait raté ce match pour rien au monde. Tout juste après avoir remporté son 98e titre sur le circuit principal dimanche à Stuttgart, le Bâlois s'est empressé de rentrer chez lui pour voir le match.

 

Roger Federer on Twitter

 

Les montages photos fleurissent sur les réseaux sociaux, certains plutôt bien réussis, comme celui du Christ Rédempteur de Rio de Janeiro affublé d'une cloche et brandissant une écharpe de supporter suisse!

 

 

Ou encore celui-ci, cruellement drôle:

 

 

 

Le style capillaire de Neymar défrise la Toile

C'est quoi cette coupe, d'où sort cette couleur? Le moins que l'on puisse dire, c'est que nombre d'internautes n'apprécient pas le nouveau look de Neymar. "Des spaghettis sur la tête", "une serpillère",... Le Brésilien n'a pas été épargné.

 

 

 

 

Eric Cantona n'a pas hésité à apporter son grain de sel:

 

 

 

Après la tête, les pieds: Neymar visé par la presse brésilienne

L'international brésilien n'a pas franchement brillé dimanche soir face à la Suisse. Le Brésil, qui a travers les médias et les réseaux sociaux pointe du doigt l'arbitrage pour expliquer le 1 à 1, souligne aussi le match décevant de Neymar.

 

 

 

 

 

 

 

 

Des supporters suisses en terrain miné

Rostov-sur-le-Don, où se disputait dimanche soir le match Suisse-Brésil, se trouve à moins de 100 km de la frontière avec l'Ukraine et donc d'une zone de conflit entre Russes et Ukrainiens.

Une poignée de supporters suisses, venus en bus, s'est retrouvée sur une ligne de front, dans le Donbass. Leur GPS leur avait proposé un itinéraire qui passait par la ville de Donetsk, témoigne la journaliste ukrainienne Anna Dombrowskaja, qui leur viendra en aide.

 

 

 

 

 

C'est elle qui a remis les jeunes Helvètes sur la bonne route, selon le Aargauer Zeitung

 

 

Valon Behrami menacé

Certains fans brésiliens n’apprécient pas la performance de la Suisse et ont trouvé en Valon Behrami le parfait bouc émissaire. Le Suisse s’est frotté plusieurs fois à Neymar, ce qui lui a d’ailleurs valu un carton jaune.

Le compte Instagram de Valon Behrami a été submergé de millier de commentaires dès le coup de sifflet final, relate Watson. Pluie d’insultes et menaces en tous genres.

 

 

"Si vous venez au Brésil en vacances, on vous aura."

"Tous ceux qui s'attaquent à Neymar s'attaquent à nous aussi."

"Vous êtes sur la liste noire des Brésiliens."

 

Le compte Instagram de sa compagne Lara Gut a également été envahi d'insultes.

 


 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

FootballCoupe du monde 2018: l'équipe de Suisse balaie les interrogations et inspire confianceCoupe du monde 2018: l'équipe de Suisse balaie les interrogations et inspire confiance

live
FootballCoupe du monde 2018 : revivez avec nous la journée du 17 juinCoupe du monde 2018 : revivez avec nous la journée du 17 juin

live
FootballCoupe du monde 2018: l'Angleterre s'en sort, l'avion des Saoudiens en feu, Behrami apte pour la SerbieCoupe du monde 2018: l'Angleterre s'en sort, l'avion des Saoudiens en feu, Behrami apte pour la Serbie

FootballCoupe du monde 2018: coup franc, penalty, hors-jeu... les règles du football pour les très nulsCoupe du monde 2018: coup franc, penalty, hors-jeu... les règles du football pour les très nuls

extrêmeCoupe du monde 2018: un Péruvien prend 25 kg pour avoir une place pour handicapéCoupe du monde 2018: un Péruvien prend 25 kg pour avoir une place pour handicapé

Top