Coronavirus
 26.03.2020, 19:02

Un site web développé à Neuchâtel lutte contre les «coronafraudes»

chargement
La centrale d'appel a reçu plusieurs cas d'arnaques ces dernières semaines, confirme la police neuchâteloise (photo d'illustration).

Pandémie La Haute école de gestion a développé un site internet permettant de recenser les cas de fraude en lien avec le coronavirus. La police neuchâteloise confirme avoir reçu plusieurs dénonciations dans ce sens ces dernières semaines.

La crise du coronavirus met en difficulté l’ensemble de la population et les initiatives solidaires se multiplient. A contrario, certains n’hésitent pas à profiter de la situation pour tenter des arnaques. 

Afin que la population se prémunisse contre ces dernières, l’Institut de lutte contre la criminalité économique de la Haute école de gestion de Neuchâtel (HEG), a développé un site pour les répertorier. Le nom de la plateforme: coronafraud.ch.

«Ce portail trilingue de communication des cas de fraude et d’abus économiques liés à la pandémie doit permettre aux personnes témoins ou victimes de tels actes d’annoncer anonymement la situation», déclare la HEG dans un communiqué ce jeudi. Avec les informations récoltées, cette dernière espère améliorer la prévention et la répression «de ce fléau».

Les gens montrent une véritable aversion envers ces comportements indécents, surtout en cette période.
Georges-André Lozouet,chargé de communication de la police neuchâteloise

Le canton de Neuchâtel n’est pas épargné

«Contrairement aux arnaques traditionnelles qui utilisent l’appât du gain pour attirer les victimes, les fraudes liées au Coronavirus misent sur la crainte de la population, voire l’instinct de survie, pour démarcher leurs cibles», analyse Olivier Beaudet-Labrecque, professeur assistant auprès de la HEG.

Le canton de Neuchâtel n’est pas à l’abri de ces agissements. La police neuchâteloise, par la voix de son chargé de communication Georges-André Lozouet, «salue cette initiative» et confirme avoir reçu «plusieurs signalements de cas d’escroqueries grossières» depuis deux semaines.

Des appels téléphoniques «ciblés au hasard» pour proposer d’aller réaliser des courses, ou des annonces «grotesques» sur les réseaux sociaux, ont notamment été rapportés.

La réaction de la population face à ces actes rassure le chargé de communication. «Les gens montrent une véritable aversion envers ces comportements indécents, surtout en cette période. Les dénonciations se font facilement», commente-t-il. Les forces de l’ordre ont déjà mené une campagne de prévention, principalement auprès des personnes âgées. «D’autres suivront.»

Infos pratiques

Le site internet développé par la HEG Arc est disponible à l’adresse suivante: https://www.coronafraud.ch/fr/index.php

La centrale d’appel de la police cantonale neuchâteloise est joignable au 032 889 90 00.

L’info solidaire par l’équipe d’«ArcInfo»
Dans la situation sanitaire hors normes que nous vivons, la rédaction d’«ArcInfo» est mobilisée afin d’accompagner ses lecteurs avec une information précise et fiable. Notre journalisme, professionnel et indépendant, ne bénéficie d’aucune subvention. Nous avons cependant choisi de proposer en libre accès une grande partie de nos contenus touchant aux aspects essentiels et vitaux de cette crise. Plus que jamais en cette période inédite, l’information a une valeur. Elle est produite par nos journalistes et nos photographes avec passion et engagement. Si vous souhaitez nous soutenir, vous trouverez plus d’informations sur nos abonnements en cliquant ici.

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

PandémieCovid-19: les groupes d’entraide de la région neuchâteloiseCovid-19: les groupes d’entraide de la région neuchâteloise

Top