Coronavirus

Sport: stades à huis clos, joueurs à carreau?

chargement

Covid-19 Trois arbitres neuchâtelois en sont convaincus: sans public, les footballeurs et hockeyeurs du pays sont plus dociles. Tantôt décrits comme «plus calmes», puis «sans émotions», les joueurs n’en sont pas plus disciplinés au regard des chiffres. Décryptage avec un sociologue.

 09.02.2021, 19:00
Lecture: 9min
Premium
Sans public, les footballeurs et les hockeyeurs ne ressentent pas autant d'émotions, estiment les trois arbitres neuchâtelois interrogés.

«Un joueur sifflotait en plein match!» La scène se déroule durant un derby entre Genève-Servette et Lausanne en National League, fin décembre. Juge de ligne ce soir-là, le Chaux-de-Fonnier Christophe Pitton n’en revient toujours pas. «C’était la première fois de ma carrière que j’assistais à une telle scène.»

Cet événement est représentatif de l’ambiance dans les stades et les patinoires du pays: hockeyeurs et footballeurs, orphelins de leur public, relâchent la pression. Trois arbitres neuchâtelois de haut...

À lire aussi...

TélévisionLe sport perd de sa saveur mais pas son audienceLe sport perd de sa saveur mais pas son audience

Covid-19Coronavirus: la donne change également pour les arbitresCoronavirus: la donne change également pour les arbitres

CoronavirusLe HCC et Mathias Trettenes respirent mieux après l’infection du Norvégien au Covid-19Le HCC et Mathias Trettenes respirent mieux après l’infection du Norvégien au Covid-19

Top