Coronavirus
 08.05.2020, 05:30
Lecture: 5min

Rouvrir ou pas? Les «gastros» jouent gros

Premium
chargement
Michel Stangl a opté pour un take-away dans une roulotte, à l'Hôtel de Commune de Dombresson.

Déconfinement Le Bocca rouvrira dès lundi, le Prussien et l’Hôtel DuPeyrou un peu plus tard. Mais d’autres tables renommées préfèrent s’en tenir aux plats à l’emporter. Pour le moment.

Ce n’est pas parce qu’un restaurant est gastronomique que sa réalité est différente des autres. Ouvrir le 11 mai, «c’est trop court pour se réorganiser et tout mettre en place». «Nous ouvrirons donc le 15 mai», précise Jean-Yves Drevet.

Chef du Prussien, à Neuchâtel, il proposera «des menus plus courts, afin d’éviter les passages à table». «Les plats seront les mêmes au coin bistrot et au coin gastronomique. Il faudra aussi repenser le service du vin. Nous pourrons difficilement assurer la qualité de...

À lire aussi...

RestaurationRéouverture des restaurants le 11 mai: soulagement et appréhension dans le canton de NeuchâtelRéouverture des restaurants le 11 mai: soulagement et appréhension dans le canton de Neuchâtel

RestaurationCoronavirus: le dernier week-end des cafés et des restaurantsCoronavirus: le dernier week-end des cafés et des restaurants

Top