Coronavirus
 25.03.2020, 00:01

Pas le droit d’être malade

Premium
chargement
Ces New-Yorkais de Brooklyn font la queue pour être testés gratuitement au coronavirus. Mais les soins, eux, restent payants, alors que de nombreux Américains n’ont pas d’assurance. Par ailleurs, des experts s’inquiètent du système de santé du pays, qui pourrait vaciller.
Par Kessava PackirY, New York

ÉTATS-UNIS Comme des millions d’Américains, Carl Gibson n’a pas les moyens de se payer une assurance santé. Et le coronavirus lui donne des sueurs froides.

Carl Gibson mange sainement, boit beaucoup d’eau, se lave régulièrement les mains et fait quotidiennement de l’exercice. C’est sa stratégie pour rester en bonne santé. Car cet homme de 32 ans n’a simplement pas les moyens de consulter un médecin ou de s’offrir des soins. «Je fais partie des 27,5 millions d’Américains qui n’ont pas d’assurance maladie. Dans ce pays, les soins ne sont pas un droit, mais un bien accessible à ceux qui en ont les...

À lire aussi...

live
En directCoronavirus: la Confédération met en place une cellule de crise auprès des scientifiquesCoronavirus: la Confédération met en place une cellule de crise auprès des scientifiques

On décortiqueCoronavirus – Fake news: non, 4200 Italiens n’ont pas été guéris en un jourCoronavirus – Fake news: non, 4200 Italiens n’ont pas été guéris en un jour

PratiqueCanton de Neuchâtel: les repas livrés à domicile ou à emporterCanton de Neuchâtel: les repas livrés à domicile ou à emporter

AnalyseImmunité collective: "Cette stratégie équivaut à jouer à la roulette russe"Immunité collective: "Cette stratégie équivaut à jouer à la roulette russe"

SANTÉ PUBLIQUELes personnes à risque peuvent être forcées d’aller travaillerLes personnes à risque peuvent être forcées d’aller travailler

Top