Coronavirus
 26.03.2020, 00:01

Pas d’union sacrée derrière le confinement strict

Premium
chargement
Pas d’union sacrée derrière le confinement strict
Par Sevan Pearson

SANTÉ Une partie des médecins sont convaincus que la discipline des Suisses et les mesures prises sont suffisantes pour combattre le virus. Une association de généralistes en demande plus.

Après la France et l’Italie, l’Inde a décrété, avant-hier, trois semaines de confinement total. Le but: enrayer la propagation du coronavirus. A l’inverse, au Royaume-Uni, la stratégie première a été celle de l’immunité collective. En laissant l’épidémie circuler, les autorités espéraient rendre la population résistante au virus. Revirement la semaine dernière: le premier ministre Boris Johnson a demandé à ses concitoyens d’éviter tout contact social et tout déplacement «non essentiel» et recommandé aux personnes âgées et aux femmes enceintes de...

À lire aussi...

PandémieCoronavirus: perte d'odorat, fatigue ou fièvre... quels sont les symptômes les plus fréquents?Coronavirus: perte d'odorat, fatigue ou fièvre... quels sont les symptômes les plus fréquents?

PandémieCoronavirus: trois centres pour désengorger les hôpitaux et les cabinets au JuraCoronavirus: trois centres pour désengorger les hôpitaux et les cabinets au Jura

live
En directCoronavirus: la Confédération met en place une cellule de crise auprès des scientifiquesCoronavirus: la Confédération met en place une cellule de crise auprès des scientifiques

On décortiqueCoronavirus – Fake news: non, 4200 Italiens n’ont pas été guéris en un jourCoronavirus – Fake news: non, 4200 Italiens n’ont pas été guéris en un jour

AnalyseImmunité collective: "Cette stratégie équivaut à jouer à la roulette russe"Immunité collective: "Cette stratégie équivaut à jouer à la roulette russe"

Top