Coronavirus
 23.03.2020, 17:48

Neuchâtel: une plateforme pour doper le commerce en ligne local

chargement
La fermeture des commerces favorise la vente en ligne. Pour ne pas tout céder aux géants du secteur, une entreprise d'informatique neuchâteloise veut miser sur le e-commerce de proximité.

ACHATS Obligés de fermer boutique, les commerçants neuchâtelois risquent de perdre encore du terrain face aux géants du e-commerce. Devant l’urgence, l’informaticien chaux-de-fonnier VNV a monté une plateforme de vente en ligne en quelques jours.

Vous connaissez Amazon, voici Demazone: une nouvelle plateforme neuchâteloise destinée au «e-commerce de proximité». Cette formule est de Fabien Zennaro, directeur de VNV. La PME chaux-de-fonnière active dans l’informatique occupe 35 personnes. Elle a mis sur pied une solution d’urgence pour que les commerces fermés puissent rester en contact avec leurs clients.

Sensible à la situation du commerce local, Fabien Zennaro craint que la fermeture des magasins, imposée par les autorités pour freiner la propagation du Covid-19, incite les Neuchâtelois à faire appel, davantage encore, aux plateformes d’e-commerce bien connues.

«Les magasins du canton, déjà en concurrence avec le commerce en ligne, sont maintenant privés d’activité. Ils sont doublement perdants, car pendant ce temps, de grandes enseignes de la vente en ligne engagent à tour de bras pour répondre à une forte demande».

Livraisons en mode Covid-19

En quelques jours, VNV a produit une plateforme simple, permettant à tout commerçant de présenter ses produits. Le client, lui, peut constituer un panier d’achats, qui sera décomposé automatiquement pour former une commande par commerce.

Le site ne prévoit pas de moyen de paiement général, car il propose «une simple mise en relation, sans échange d’argent». C’est au commerçant d’avancer sa propre solution, que ce soit en cash lors de la livraison, par twint ou autre moyen de paiement sans contact.

Pour la livraison, «les commerçants doivent signer une charte qui détermine notamment les comportements à adopter, de manière à ce que les produits soit livrés dans le respect des règles de sécurité destinées à lutter contre le Covid-19» indiquent Fabien Zennaro.

Le système pourrait durer

Après de premières informations publiées sur Facebook, les commerces ont pu commencer à s’inscrire sur le site lundi. L’utilisation de celui-ci est gratuite pour les commerçants comme pour les clients. «L’opération est entièrement prise en charge par VNV. Ce sera notre contribution pour faciliter la vie des gens».

La plateforme va-t-elle durer? «Elle est vraiment pensée pour résoudre le problème actuel des commerçants privés de contact avec leurs clients. Peut-être qu’elle sera moins pertinente après le retour à la normale», explique Fabien Zennaro. «Mais si elle pouvait durer, pourquoi pas! Nous continuerons à la développer pour offrir d’autres fonctions dans les prochains jours».

L’INFO SOLIDAIRE PAR L’ÉQUIPE D’«ARCINFO»

Dans la situation sanitaire hors normes que nous vivons, la rédaction d’«ArcInfo» est mobilisée afin d’accompagner ses lecteurs avec une information précise et fiable. Notre journalisme, professionnel et indépendant, ne bénéficie d’aucune subvention. Nous avons cependant choisi de proposer en libre accès une grande partie de nos contenus touchant aux aspects essentiels et vitaux de cette crise. Plus que jamais en cette période inédite, l’information a une valeur. Elle est produite par nos journalistes et nos photographes avec passion et engagement. Si vous souhaitez nous soutenir, vous trouverez plus d’informations sur nos abonnements en cliquant ici.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

AnticipationCoronavirus: Paris, New York ou Madrid désertés, des films les avaient déjà imaginésCoronavirus: Paris, New York ou Madrid désertés, des films les avaient déjà imaginés

SolidaritéCoronavirus: la Chaîne du Bonheur ouvre un compte et lance un appel aux donsCoronavirus: la Chaîne du Bonheur ouvre un compte et lance un appel aux dons

SantéCoronavirus: nous répondons à vos questionsCoronavirus: nous répondons à vos questions

Top