Coronavirus
 24.02.2020, 17:44

Neuchâtel: «Nous nous préparons quotidiennement à faire face au coronavirus»

chargement
Une flambée de cas de coronavirus touche le nord de l'Italie. Ici, des touristes portent un masque dans la Cité du Vatican.

Santé Alors que le nord de l'Italie est confronté à une flambée de coronavirus, le médecin cantonal neuchâtelois se dit prêt à faire face à d’éventuels cas dans le canton. Pour l’heure, aucune nouvelle mesure n’a été mise en place. Mais la situation peut évoluer rapidement.

«Nous nous préparons quotidiennement à faire face à des cas de coronavirus. S’ils devaient se déclarer, nous sommes prêts à mettre en place une série d’actions pour limiter sa propagation.» Pour l’instant, le médecin cantonal neuchâtelois Claude-François Robert n’a pas mis en place de nouvelles mesures face à la flambée de Covid-19 au nord de l’Italie.

Environ 300 personnes exposées ont été examinées, mais aucun malade n’a été identifié en Suisse à l’heure actuelle. «Notre objectif est de détecter suffisamment vite une potentielle flambée et de consacrer toute notre énergie à l’éteindre», image Claude-François Robert. «Nous bénéficions de l’expérience de la Chine et avons une longueur d’avance», rassure-t-il.

«Décisions proportionnées»

Et si plusieurs cas devaient être identifiés ici? Des mesures dites collectives – interdictions de manifestations, fermeture des écoles… – peuvent être prises par le Conseil d’Etat sur proposition du médecin cantonal. «La loi sur les épidémies permet des mesures contraignantes, mais toutes ont des avantages et des inconvénients. Nous ne réagissons pas dans la seconde, nous prenons le temps d’analyser et de digérer l’information, afin de prendre des décisions proportionnées», explique Claude-François Robert, avant de préciser: «Je prendrai évidemment des mesures immédiates de quarantaine pour des cas suspects ou d’isolement pour des malades.»

N’en fait-on pas trop? «Il y a actuellement un effet de zoom sur le coronavirus. Même s’il n’a pas un taux de mortalité extrêmement élevé par rapport à d’autres maladies, c’est un véritable problème de santé publique. Elle crée une disruption économique et paralyse durablement les pays affectés.»

Faut-il acheter un masque?

Une flambée de coronavirus affecte le nord de l’Italie, faut-il se préparer à réagir dans la région? «Pour le commun des mortels, le port du masque n’est pas recommandé, les mesures d’hygiène habituelles suffisent», explique le médecin cantonal Claude-François Robert.

Deux types de masques existent: le masque chirurgical porté par les malades et celui appelé FFP2, destiné aux professionnels exposés durablement au virus. Idéalement, des protections de ce genre doivent être changées toutes les deux à trois heures. «En porter un durant huit heures n’est pas plus protecteur que de se laver les mains et d’éviter les contacts étroits avec les malades.»

En pharmacie, les stocks de masques sont faibles ou inexistants, doit-on s’en inquiéter? «S’il devait être nécessaire d’en porter plus largement, l’armée et les hôpitaux détiennent des stocks», souligne-t-il.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
EpidémieCoronavirus: la contamination s'accélère à travers la planète, six morts en ItalieCoronavirus: la contamination s'accélère à travers la planète, six morts en Italie

EpidémieCoronavirus: liaison ferroviaire Autriche-Italie temporairement suspendueCoronavirus: liaison ferroviaire Autriche-Italie temporairement suspendue

SantéCoronavirus: le petit Neuchâtelois est sorti de quarantaineCoronavirus: le petit Neuchâtelois est sorti de quarantaine

SantéJeune Neuchâtelois en quarantaine: «pas de risque de contagion au coronavirus»Jeune Neuchâtelois en quarantaine: «pas de risque de contagion au coronavirus»

PréventionLe canton de Neuchâtel est prêt à faire face à l’épidémie de coronavirusLe canton de Neuchâtel est prêt à faire face à l’épidémie de coronavirus

Top