Coronavirus

Monika Maire-Hefti: «Lundi, chaque élève sera contacté par son prof»

chargement

Ecole Depuis la fermeture annoncée des écoles vendredi dernier, la conseillère d’Etat Monika Maire-Hefti et ses équipes ont travaillé tout le week-end afin de pouvoir donner des informations lundi aux élèves et aux parents.

 16.03.2020, 05:30
Séance de crise au Château de Neuchâtel avec la conseillère d'Etat Monika Maire-Hefti et les responsables des cercles scolaires du canton.

Vendredi, Monika Maire-Hefti nous avait dit qu’à la fin du week-end, elle serait en mesure de pouvoir communiquer de façon détaillée sur la façon dont s’organisera l’enseignement à domicile. On fait le point.

Le canton de Neuchâtel est en état d’urgence. Est-ce à dire que les écoles resteront fermées au-delà du 30 avril? Et même jusqu’aux vacances d’été?

Rien n’est rassurant, la situation est très sérieuse. Plus rien n’est à exclure. Mais il faut aller étape par étape. La première court jusqu’au 30 avril. Si elle se prolonge, on informera assez tôt les parents et les communes.

Vous avez promis que dimanche soir les parents sauront de manière détaillée comment s’organiser. Alors?

Les directeurs d’école ont convoqué tous les enseignants lundi matin pour leur donner des instructions. Chaque professeur contactera ses élèves via l’adresse mail que le service de l’enseignement obligatoire a activée ce week-end. Ça fait 20 000 adresses. Comme chaque cercle scolaire est indépendant, chacun doit trouver sa solution. Mais on se parle! On échange sur les bonnes pratiques.

Les enfants qui n’ont pas leurs affaires, peuvent-ils encore aller les chercher?

Bien sûr, les bâtiments scolaires sont accessibles. Les enseignants leur diront comment les récupérer.

Les parents s’inquiètent au niveau des structures pré et parascolaires. Quel enfant peut en bénéficier et qui fait le tri?

Tous les parents ont été contactés depuis vendredi par les structures d’accueil privées et communales. Peu de familles étaient inatteignables ce week-end. On pense devoir accueillir lundi 30 à 35% d’enfants. Et c’est à chaque commune d’organiser la manière dont se fait le tri des demandes. La chose à retenir: il faut garder les enfants à la maison. On vit une situation de crise très grave.

Les parents doivent chercher des solutions, partager la garde, s’organiser avec les voisins et amis. Je vois sur Facebook une immense solidarité se tisser. Mais il est évident que cette nouvelle organisation scolaire ne sera pas réglée lundi, ni mardi, mercredi on y verra peut-être plus clair. J’ai parlé avec mes tantes de Vénétie. Elles m’ont raconté que du jour au lendemain, tout le monde a trouvé des solutions.

Les examens de fin d’année seront-ils retardés? Les vacances aussi?

Pour le moment, on garde le calendrier pour les examens mais la situation peut évoluer. La décision sera fédérale. Pour les vacances, ce n’est pas une option de les retarder.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

PandémieCommerces, bars et restaurants fermés: les Neuchâtelois vont vivre au ralentiCommerces, bars et restaurants fermés: les Neuchâtelois vont vivre au ralenti

Top