Coronavirus
  04.03.2020, 15:19

Limitation des manifestations, gel des camps de ski: Neuchâtel renforce les mesures face au coronavirus

chargement
Limitation des manifestations, gel des camps de ski: Neuchâtel renforce les mesures face au coronavirus

Santé Face à l’expansion du coronavirus en Suisse, le Conseil d’Etat neuchâtelois a décidé d’adapter ce mercredi le dispositif dans la région. Les mesures touchent notamment les manifestations, les voyages d’études, les camps de ski et les homes.

Pour l’heure, seul un cas de coronavirus a été confirmé dans le canton de Neuchâtel. Pour autant, le Conseil d’Etat a décidé ce mercredi après-midi de prendre de nouvelles mesures préventives face à la propagation du virus dans le pays. Parmi elles, l’interdiction des manifestations réunissant plus de 500 personnes en milieu fermé, l’annulation des voyages d’études et des camps de ski.

«On voit aujourd’hui qu’avec un seul cas avéré, il faut déployer une énergie importante pour l’enquête d’entourage et répondre aux nombreuses sollicitations. Certaines personnes travaillent déjà jusqu’au milieu de la nuit. Nous ne voulons pas épuiser nos équipes», réagit Laurent Kurth, ministre neuchâtelois de la Santé.

A lire aussi: Coronavirus: le patient chaux-de-fonnier témoigne de sa chambre d’hôpital

Interdiction des manifestations de plus de 500 personnes

Le Conseil d’Etat interdit dès ce mercredi et jusqu’au 15 mars les manifestations réunissant plus de 500 personnes en milieu fermé ou confiné. Il va ainsi plus loin que le Conseil fédéral, qui avait décidé vendredi dernier d’interdire tout événement fréquenté par plus de 1000 participants.

«A 500 personnes, nous sommes encore capables de faire une partie du travail de traçage en cas de besoin, au-delà, nous n’y parvenons pas. Si nous voulions pouvoir retrouver tout le monde, il faudrait descendre la jauge entre 50 et 200 personnes. Avec un seul malade aujourd’hui dans le canton, nous jugeons que cette décision serait disproportionnée», justifie le conseiller d’Etat Laurent Kurth.

Cette limite sera réévaluée en fonction des décisions futures de la Confédération et de la Conférence des directeurs cantonaux de la santé.

A lire aussi: Coronavirus: l’Italie franchit la barre des 100 morts, Swiss ajuste ses capacités

Manifestations plus «petites»

Le Conseil d’Etat n’a pas édicté de règles particulières pour les manifestations réunissant moins de 500 participants. Cependant, les autorités recommandent vivement aux organisateurs de renoncer ou de reporter au-delà du mois d’avril au moins les manifestations attirant déjà quelques dizaines de personnes.

Une information destinée aux organisateurs sera mise en ligne rapidement. «Ils ne peuvent pas être responsables s’ils ne sont pas correctement outillés», avance Laurent Kurth. Les critères à prendre en compte sont notamment le confinement des lieux ou la capacité des organisateurs à identifier les participants.

Lorsqu’une manifestation est maintenue, les autorités invitent les organisateurs à tenir une liste des participants à disposition des autorités sanitaires en cas de besoin et à afficher les comportements à éviter selon l’Office fédéral de la santé publique. Les personnes présentant des symptômes grippaux, de la fièvre ou revenant d’une zone à risque ces 14 derniers jours ne devraient pas se mêler à une foule. La recommandation vaut aussi pour les personnes âgées ou plus fragiles.

A lire aussi: Symptômes, propagation, guérison, les principales questions que l’on se pose sur le coronavirus

Dans les gares, centres commerciaux, marchés…

«La situation actuelle ne demande pas d’interdire la tenue des marchés ni de fermer les centres commerciaux. Ce ne serait pas une décision proportionnée», commente Laurent Kurth. «Nous considérons ces lieux comme des lieux de passage, dans lesquels l’exposition n’est pas suffisamment prolongée», surenchérit-il. Et les transports publics? «C’est une mesure qui doit être prise au niveau national, les trains ne vont pas s’arrêter à nos frontières.»

Les autorités cantonales tiennent encore à rappeler que chacun peut contribuer à la maîtrise de la situation par un comportement responsable. Elles invitent chaque Neuchâtelois à entretenir les liens d’entraide et de solidarité, malgré les restrictions demandées.

Eviter les visites dans les homes

Afin de limiter les risques pour les populations fragiles comme les personnes âgées, les autorités cantonales recommandent aux responsables d’établissements médico-sociaux (EMS) de renoncer aux réunions «d’envergure». Ils devraient également réduire, voire supprimer les visites des proches et des familles.

Ces derniers devraient, par eux-mêmes, limiter ou à raccourcir leurs visites à l’EMS. Ils devraient même y renoncer s’ils présentent des symptômes grippaux ou qu’ils reviennent d’une des régions à risque. «Nous allons demander d’appliquer les mêmes règles dans les centres de réadaptation», ajoute Laurent Kurth.

Et dans les hôpitaux? «Il est difficile d’interdire les visites dans les centres de soins aigus, puisque les patients se trouvent dans des situations plus urgentes et plus subies. Cela dit, ce genre de visites sont d’ordinaire plus courtes», explique Laurent Kurth. Des voies séparées ont été mises en place au sein des hôpitaux pour les personnes suspectées d’être porteuses du virus.

Le Service de la santé publique annonce qu’il va également rappeler les recommandations de prévention et de contrôle des infections à destination des collaborateurs des EMS et des organisations d’aide et de soins à domicile.

Camps de ski et voyages d’études annulés

Les camps de ski, les voyages d’études et les excursions avec nuitées sont annulés dès la semaine prochaine et jusqu’au 30 avril. Difficile de savoir combien de classes cela concerne, chaque cercle scolaire étant indépendant. Néanmoins, les camps de ski sont plus nombreux que les voyages d’études des trois lycées du canton, qui doivent avoisiner la douzaine. Pour justifier la suppression des camps de ski, la conseillère d’Etat

Monika Maire-Hefti s’appuie sur deux critères principaux. «Vivre dans un espace restreint 24h/24 augmente les risques de propagation du virus. De plus, si nous devions mettre un ou plusieurs élèves en quarantaine hors canton, nous les isolerions de leurs parents durant quinze jours, et il serait difficile d’assurer une traçabilité.»

Pour les voyages d’études, les destinations retenues étaient principalement l’Italie, la France et l’Allemagne, dans certaines zones parfois à risques. «Les lieux culturels que devaient visiter les élèves sont fermés, les transports publics supprimés», complète Monika Maire-Hefti. Pour tous les élèves concernés, «il n’y aura malheureusement pas d’autre voyage». Pour les autres, la situation sera réévaluée à la mi-avril.

Dans les écoles neuchâteloises, aucune autre mesure n’est prise. «Notre priorité est de diminuer la propagation du virus, et de pouvoir assurer la traçabilité de chacun en cas de complication.» Quant à l’Université, où les voyages sont nombreux, «elle a émis ses propres directives puisqu’elle est autonome».

Nouvelle hotline d’information

Pour répondre aux nombreuses sollicitations du public, une nouvelle ligne téléphonique cantonale est désormais ouverte du lundi au vendredi de 8h à 17h au 032 889 11 00. Une adresse électronique est également à disposition: coronavirus@ne.ch. L’Office fédéral de la santé publique a également ouvert une ligne d’urgence – 058 463 00 00 – pour les questions en lien avec le coronavirus. Une ligne pour les voyageurs voulant entrer en Suisse a été lancée: 058 464 44 88.

Pour rappel, une ligne d’urgence est réservée aux personnes qui présentent des symptômes. Les personnes qui toussent ou ont de la fièvre peuvent signaler leur situation au 0848 134 134 pour être orientées vers une prise en charge spéciale au niveau des urgences des hôpitaux neuchâtelois.

«L’information à la population sera progressivement renforcée et le dispositif sanitaire se prépare à accroître ses capacités d’accueil et de traitement au cours des prochaines semaines», lit-on également dans le communiqué diffusé ce mercredi.

En savoir plus: le site de l’Office fédéral de la santé publique


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

SantéQuand le coronavirus contamine nos écransQuand le coronavirus contamine nos écrans

live
EpidémieCoronavirus: toutes les nouvelles du mercredi 4 marsCoronavirus: toutes les nouvelles du mercredi 4 mars

Top