Coronavirus

Les restaurateurs ne lâchent rien, exemple aux Brenets

chargement

Restos fermés «Comme les clients ne peuvent plus venir chez nous, il faut aller à leur rencontre», confie Christophe Vallier, patron du restaurant du Saut-du-Doubs. Un exemple parmi d’autres d’un restaurateur qui ne baisse pas les bras.

 24.02.2021, 05:30
Lecture: 4min
Premium
Christophe Vallier samedi passé à son stand des Brenets.

«Quand je reçois un coup sur la tête, ça me fait mal pendant deux heures, puis je passe à autre chose.» Christophe Vallier n’est pas du genre à se laisser abattre. Nous l’avons choisi pour illustrer le combat mené par des restaurateurs pour tenir le coup autant que possible en cette période de fermeture imposée. Avec son épouse Eliana, il tient le restaurant du Saut-du-Doubs, là-bas, tout là-bas, quand le lac des...

À lire aussi...

Mesures sanitairesCommerces, restaurants, musées: les réactions neuchâteloises après les annonces du Conseil fédéralCommerces, restaurants, musées: les réactions neuchâteloises après les annonces du Conseil fédéral

LassitudeCoronavirus: cantons et milieux économiques font pression pour assouplir les restrictionsCoronavirus: cantons et milieux économiques font pression pour assouplir les restrictions

ReportageAller au resto, c’est possible… en dormant à l’hôtelAller au resto, c’est possible… en dormant à l’hôtel

Top