Coronavirus

Les députés neuchâtelois s’inquiètent des conséquences psychiques de la crise sanitaire

chargement

Grand Conseil Répondant à des questions des députés au Grand Conseil, le gouvernement neuchâtelois a mis en évidence les conséquences psychiques parfois lourdes que provoque l’épidémie depuis l’automne dernier, en particulier chez les jeunes.

 24.02.2021, 19:13
Premium
Laurent Kurth devant le Grand Conseil neuchâtelois réuni à La Chaux-de-Fonds.

La députée socialiste Martine Docourt-Ducommun se demandait si les violences domestiques avaient progressé dans le canton de Neuchâtel depuis le début de la crise sanitaire. Pas vraiment, lui a répondu en substance la conseillère d’Etat Monika Maire-Hefti. La cheffe du département de l’éducation et de la famille a cependant expliqué que le Centre neuchâtelois de psychiatrie (CNP) avait enregistré...

À lire aussi...

CrisePrécarité, souffrance psychique: des étudiants de la région témoignentPrécarité, souffrance psychique: des étudiants de la région témoignent

PandémieLe Covid-19 use la santé psychique des NeuchâteloisLe Covid-19 use la santé psychique des Neuchâtelois

santéCoronavirus: la pandémie a aggravé les symptômes des personnes présentant des troubles psychiquesCoronavirus: la pandémie a aggravé les symptômes des personnes présentant des troubles psychiques

mal-êtreLa souffrance psychique des jeunes au temps du Covid: hausse des appels à l'aideLa souffrance psychique des jeunes au temps du Covid: hausse des appels à l'aide

SantéFragilité psychique et confinement: trois Neuchâtelois témoignentFragilité psychique et confinement: trois Neuchâtelois témoignent

Top