Coronavirus

Le coronavirus a secoué le quotidien des food trucks neuchâtelois

chargement

Pandémie Les temps sont durs pour les propriétaires de food trucks qui sillonnaient habituellement les festivals. Même s’ils ne souffrent pas autant que les restaurateurs, les patrons des camions neuchâtelois ont subi des pertes. Petit tour d’horizon avec Scapino, Lo Montagnon et la B’Art mobile.

 08.04.2021, 13:59
Lecture: 5min
Premium
Propriétaire du food truck Lo Montagnon, Lionel Billard, et Isaline, ont servi une septantaine de plats ce mardi devant l'entreprise Mikron, à Boudry.

Depuis le début de la pandémie de Covid-19, l’annulation des festivals et manifestations est un coup dur pour les propriétaires de food trucks. Si certains ont pu récupérer une partie de la clientèle des restaurants, ils ont néanmoins subi des pertes.

Face à la fermeture de leur établissement, certains tenanciers espèrent, en revanche, sortir leur épingle du...

À lire aussi...

TerrasseLa Chaux-de-Fonds: privé de festivals, Scapino organise des concerts au parc des CrêtetsLa Chaux-de-Fonds: privé de festivals, Scapino organise des concerts au parc des Crêtets

Covid-19La Chaux-de-Fonds: privé de convives, Scapino lance son livre de recettes de cuisineLa Chaux-de-Fonds: privé de convives, Scapino lance son livre de recettes de cuisine

AnnulationsDes festivals assurés… mais pas contre le Covid-19Des festivals assurés… mais pas contre le Covid-19

PandémieNeuchâtel, champion romand de la vaccination contre le Covid-19Neuchâtel, champion romand de la vaccination contre le Covid-19

Top