Coronavirus
 08.04.2020, 05:30

Lapins de Pâques en confinement: les bons plans d’«ArcInfo»

chargement
Même les lapins sont en confinement.

Bons plans Le coronavirus a eu raison des traditionnelles courses aux œufs, des célébrations religieuses, des réunions de famille… Mais fêter Pâques autrement, c’est possible. «ArcInfo» a recueilli quelques idées sympas.

On a vécu des chasses aux œufs dans le froid, la pluie, la neige. Et cette année, alors que la météo s’annonce estivale, même les lapins de Pâques sont privés de sortie. Quelle ironie!

Sans les grands-parents, sans les cousins-cousines de l’étranger, sans les escapades printanières, les douceurs pascales ont un goût amer. Et le contexte anxiogène n’arrange pas les choses.

Pourtant, au-delà des traditions religieuses, ce week-end prolongé peut aussi être l’occasion de se recentrer sur des valeurs essentielles. «ArcInfo» a glané quelques idées auprès d’artistes, sportif, passionné de pâtisserie. Car à Pâques, plus que jamais, c’est  #restezchezvous.

Jeu de pistes avec un humoriste

Carlos Henriquez. Photo: Guillaume Perret

Carlos Henriquez, humoriste des Peutch: «Je suis passé du rôle de comédien à celui de baby-sitter après le report de mes spectacles et la fermeture des écoles. Nous essayons d’aérer les enfants autant que possible en respectant les règles sanitaires. Dans ma vie de tous les jours, cela ne change pas grand-chose, puisque j’écris habituellement chez moi. Je profite de cette période pour opérer un tri dans mes idées.»

Ses bons plans: «Quand j’étais enfant, mes parents organisaient un jeu de pistes dans la maison en cachant des petits papiers à divers endroits (meubles, tiroirs, etc.). Cela peut-être sympa de refaire cela à Pâques cette année.»

Et pour le moral? «J’échange beaucoup avec mes proches et j’appelle mes copains en essayant de parler d’autre chose que du Coronavirus. C’est bien de trouver le temps pour conserver une certaine complicité et rigoler un peu. Il faut continuer à échanger, comme si nous étions au bistrot.»

Les trucs de la docteure Didou

Didou, docteure Rêves de la fondation Théodora. Photo: SP-Vincent Hofer

Catherine Porta, alias docteure Didou de la fondation Théodora: «Je n’ai pas attendu le confinement pour avoir pas mal de choses à bricoler. Cela fait 40 ans que je fabrique des marionnettes, par exemple. Je les vends sur les marchés et je les utilise pour mes animations dans les hôpitaux.»

Ses bons plans: «Préparer une teinture d’œuf avec des feuilles ou des fleurs cueillies dans la nature en respectant les règles sanitaires. On place une feuille sur un œuf cru et on enfile un bas sur l’œuf. On fait ensuite cuire l’œuf dans de l’eau chaude, avec une goutte de vinaigre et des pelures d’oignon. Une fois cuit, on retire le bas de l’œuf, une teinture en négatif apparaît sur l’œuf. Les enfants peuvent le cacher pour que leurs parents le retrouvent. On peut aussi composer une chanson avec trois mots que chaque membre de la famille a choisis. Je fais souvent cela avec les enfants dans les hôpitaux.»

Et pour le moral? «J’essaie de faire quelque chose de mes mains en vivant le plus possible l’instant présent et en ayant une pensée positive pour les gens (personnel soignant, caissières, etc.) qui nous permettent de survivre durant cette période.»

Le lapin de Papa Pâtisse

Olivier Ruiz, alias Papa Pâtisse. Photo: Vicky Huguelet.

Papa Pâtisse, Olivier Ruiz dans le civil, responsable d’événements pour une grande marque horlogère, passionné de pâtisserie. Tous ses loisirs, le virtuose de l’entremets les passe dans son laboratoire culinaire de Cressier où il crée des desserts à la demande. Avec le report des mariages et l’annulation des fêtes d’anniversaire, ses commandes sont en chute libre. «L’avantage, c’est que je passe plus de temps en famille.» 

Ses bons plans: Même si on a enfin le temps de se lancer dans la pâtisserie, un gâteau confectionné dans toutes les règles de l’art «c’est au moins 4 à 6 heures de travail». Moins ambitieux et effets garantis, des lapins en pâte à tresse. «Vous faites une boule de 5 cm de diamètre pour la tête, deux petits boudins pour les oreilles, enfournez. Puis vous plantez deux carrés de chocolat pour les yeux, des Smarties colorées pour la bouche et le tour est joué.»

Pour le moral? «Il faut se serrer les coudes, accepter la situation. Si tout le monde respecte les consignes, dans un mois, on pourra refaire la fête.»

Une bonne action avec le HCC

Adam Hasani: «Avec l’action du HCC, on se rend utile». Photo: SP

Adam Hasani, capitaine du HC La Chaux-de-Fonds (HCC): «Ce n’est pas évident à vivre. On a tous envie d’aller dehors, mais il faut prendre son mal en patience et penser plus aux autres qu’à soi-même. Je sors tout de même une fois par jour pour promener le chien. Je dois aussi suivre mes cours de la HEG et mon programme de préparation. Là aussi, ce n’est pas évident, car c’est la période durant laquelle on se retrouve pour lancer la nouvelle saison.»

Ses bons plans: «Avec l’action du HCC pour venir en aide aux personnes âgées, on se rend utile et c’est agréable. Sinon, je regarde pas mal de séries, dont ‘Ozark’, un thriller avec plein de suspense.»

Et pour le moral? «J’appelle mes potes afin de garder le contact avec eux. Je prends aussi le temps de rester plus longtemps avec ma copine qu’en période normale, car mon emploi du temps est assez chargé d’habitude.»

    La colombe de l’espoir

    Teresa Larraga, garder le moral malgré tout. Photo: SP

    Teresa Larraga, mezzo-soprano, comédienne et clown: entre sa famille confinée en Espagne et ses spectacles annulés, la chanteuse comique n’a pas le cœur aux pitreries. «Mais j’essaye de garder le cap en travaillant sur mes prochains projets.»

    Ses bons plans: «Nous organiserons quand même une course aux œufs dans la maison. Notre fille a 17 ans, mais cette tradition nous fait du bien. Une belle et savoureuse colombe d’Italie nous attend également. Ce sera aussi l’occasion de prendre le temps. Malgré le confinement, j’ai toujours plein de choses à faire. Il y a un spectacle de huit heures que j’aimerais enfin visionner.»

    Et pour le moral? «S’aimer soi-même, être attentif aux petites choses qui nous font du bien. A Pâques, je vais reprendre les baignades dans le lac.»

    Un stabat mater à la Collégiale de Neuchâtel

    Simon Peguiron dans une Collégiale déserte. Photo: archives Lucas Vuitel

    Simon Peguiron, organiste titulaire de la Collégiale de Neuchâtel, compositeur, chef d’orchestre. Hyperactif, le musicien aux multiples casquettes devait fêter ses 40 ans vendredi prochain en dirigeant la Passion selon Saint-Jean. «Ce sera pour mes 41 ans, l’année prochaine.» En attendant, même si l’arrêt brutal des événements culturels a été «un gros choc», il profite de se recentrer sur sa vie de famille: «Quatre enfants à la maison, ça occupe!». 

    Ses bons plans: «Le culte télévisé de Vendredi saint à la Collégiale de Neuchâtel, avec le stabat mater de Pergolesi chanté par les solistes Clara Meloni et Annina Haug. Nous avons dû préenregistrer le concert en veillant à ce qu’il n’y ait jamais plus de cinq personnes à la fois dans l’église, une étrange expérience» (le 10 avril à 10h sur Canal Alpha). Autre suggestion: les récitals de 10 minutes donnés dès vendredi par des élèves et enseignants du Conservatoire neuchâtelois («18 en musique», tous les jours dès le 10 avril à 18h sur Facebook).

    Et pour le moral? «Prendre conscience de la richesse de notre vie culturelle, qu’aucune technologie ne peut remplacer.»

    L’INFO SOLIDAIRE PAR L’ÉQUIPE D’«ARCINFO»
    Dans la situation sanitaire hors normes que nous vivons, la rédaction d’«ArcInfo» est mobilisée afin d’accompagner ses lecteurs avec une information précise et fiable. Notre journalisme, professionnel et indépendant, ne bénéficie d’aucune subvention. Nous avons cependant choisi de proposer en libre accès une grande partie de nos contenus touchant aux aspects essentiels et vitaux de cette crise. Plus que jamais en cette période inédite, l’information a une valeur. Elle est produite par nos journalistes et nos photographes avec passion et engagement. Si vous souhaitez nous soutenir, vous trouverez plus d’informations sur nos abonnements en cliquant ici.

      Résumé du jour

      Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

      Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

      Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

      Résumé de la semaine

      Ne ratez plus rien de l'actu locale !

      Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

      Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

      À lire aussi...

      CoronavirusNeuchâtel: la culture paralysée, les professionnels du spectacle sur le carreauNeuchâtel: la culture paralysée, les professionnels du spectacle sur le carreau

      CoronavirusLes joueurs du HCC se lancent dans l’action solidaireLes joueurs du HCC se lancent dans l’action solidaire

      SpectacleL’humour de Carlos Henriquez pour parler des secundosL’humour de Carlos Henriquez pour parler des secundos

      Top