Coronavirus
 17.04.2020, 05:30

L’entraîneur de foot neuchâtelois Bernard Challandes écrit à nos aînés

chargement
L’entraîneur de foot neuchâtelois Bernard Challandes écrit à nos aînés

Solidarité Chaque jour, «ArcInfo», ses partenaires médias et les EMS proposent une lettre adressée aux personnes les plus concernées par le Covid-19. Aujourd’hui, l’entraîneur neuchâtelois Bernard Challandes, sélectionneur de l’équipe nationale de football du Kosovo, écrit à nos aînés. «Dont je fais partie», s’empresse-t-il d’ajouter dans un éclat de rire.

La Chaux-du-Milieu, le 17 avril 2020

Chers condisciples confinés,

On me demande d’écrire à nos aînés, alors que j’en suis un! Donc, logiquement, je vais adresser cette lettre à mes contemporains et à moi-même.

En cette ère de confinement, le concitoyen presque septuagénaire que je suis se doit d’être conséquent avec les mesures prises par le Conseil fédéral. Beaucoup de mots commençant par la même syllabe, vous l’avez sans doute remarqué. Ce n’est pas un hasard; l’explication est simple, je viens de retrouver le livre «Les cons» de Frédéric Dard, alias San Antonio. Je vous en conseille la (re)lecture, chers congénères, pour rire d’abord, c’est bon pour la santé, comme disait l’autre, mais aussi pour dénoncer, avec consternation, la connerie de ceux ou plutôt de celui qui affirme que 100 000 ou 200 000 morts, ce n’est pas si grave si l’économie reprend au plus vite… Pour s’insurger aussi contre l’inconscience de ceux qui ont décidé que le 19 avril, date on ne peut plus arbitraire, l’on devrait sortir du confinement ou encore, de ceux qui sont prêts à n’importe quels compromis pour que le football redémarre!

Au lieu de m’agiter le long des terrains, de courir le monde pour observer matches et joueurs, je me retrouve, tout con… finé au milieu de cartons de livres à trier. Pas le temps de ressentir le spleen du moment présent! Mieux, se plonger dans Baudelaire: «Enivrez-vous, il faut toujours être ivre, tout est là; c’est l’unique question. Pour ne pas sentir l’horrible fardeau qui brise vos épaules et vous penche vers la terre, il faut vous enivrer, sans trêve – mais de quoi – de vin, de poésie ou de vertu, à votre guise.»

Oui, noyons-nous dans la richesse des mots et des sentiments de Baudelaire, enivrons-nous de vin avec modération bien entendu, enivrons-nous, sans compter, avec exagération même de poésie et de vertu. J’y ajouterais de gratitude immense, indicible, incommensurable, pour tous ceux qui se battent, sans relâche, avec une force et un courage exemplaires, contre ce satané virus et qui font que la vie continue.

Poésie, vertu, gratitude, solidarité, des mots que l’on avait parfois oubliés, remplacés, croyait-on à tout jamais, par croissance, bénéfices, dividendes, délocalisations, globalisation, production, rentabilité, devenus le lexique préféré des poètes des «Temps modernes». Revoir aussi Charlie Chaplin, débordé le long de sa chaîne de production, n’était-ce pas prémonitoire? Hilarant, peut-être, pas seulement?

«Poétisons», nourrissons-nous de littérature, Camus, par exemple, «La Peste», abreuvons-nous de cinéma, assourdissons-nous de musique, Brassens et son vocabulaire fleuri, bien sûr!

En conclusion, chers aînés, évadons-nous, sautons les murs de ce confinement grâce à ces créateurs immortels, magiciens des mots, des images et des sons. Confinons-nous en mode plaisir!

Prenons soin de nous car nos enfants et petits-enfants ont encore besoin de leurs grands-papas ou grands-mamans, de leurs Nanou ou Papou.


 


A lire aussi: toutes les «Lettres à nos aînés»

Ces lettres sont lues dans l’émission de la RTS «Porte-Plume» diffusée du lundi au vendredi de 11h à 11h30. Une opération en partenariat avec «Le Nouvelliste», «Le Quotidien jurassien», «Le Journal du Jura», «La Liberté», «La Côte» et le mensuel «Générations».

L’INFO SOLIDAIRE PAR L’ÉQUIPE D’«ARCINFO»
Dans la situation sanitaire hors normes que nous vivons, la rédaction d’«ArcInfo» est mobilisée afin d’accompagner ses lecteurs avec une information précise et fiable. Notre journalisme, professionnel et indépendant, ne bénéficie d’aucune subvention. Nous avons cependant choisi de proposer en libre accès une grande partie de nos contenus touchant aux aspects essentiels et vitaux de cette crise. Plus que jamais en cette période inédite, l’information a une valeur. Elle est produite par nos journalistes et nos photographes avec passion et engagement. Si vous souhaitez nous soutenir, vous trouverez plus d’informations sur nos abonnements en cliquant ici.

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du mercredi 12 aoûtCoronavirus: toutes les nouvelles du mercredi 12 août

LégislationCoronavirus: la loi Covid-19 ne sera valable que jusqu’à fin 2021Coronavirus: la loi Covid-19 ne sera valable que jusqu’à fin 2021

Grande interviewJacques Fellay: «Si l’augmentation des cas se poursuit en Suisse, nous vivrons un automne et un hiver très compliqués»Jacques Fellay: «Si l’augmentation des cas se poursuit en Suisse, nous vivrons un automne et un hiver très compliqués»

live
PandémieCoronavirus: grandes manifs, masques dans les avions ou aide aux transports publics… les décisions de BerneCoronavirus: grandes manifs, masques dans les avions ou aide aux transports publics… les décisions de Berne

Tour d’horizonCoronavirus: les grandes manifestations sont-elles autorisées dans les pays voisins?Coronavirus: les grandes manifestations sont-elles autorisées dans les pays voisins?

Top