Coronavirus
 16.07.2020, 10:38

L’appel à l’aide des couples binationaux non mariés sur Twitter

chargement
Aux amoureux séparés restent pour certains les échanges épistolaires romantiques.

séparés En Suisse et dans le monde, certains amoureux n’ont pas revu leur partenaire depuis des mois, parce qu’ils vivent dans des pays différents, ne sont pas mariés et que le Covid-19 a fermé des frontières.

Avec les hashtags #LoveIsNotTourism et #LoveIsEssential, des amoureux binationaux du monde entier, séparés depuis des mois par les restrictions imposées aux frontières en raison du Covid-19, se mobilisent sur les réseaux sociaux.

 

 

Ils réclament auprès des gouvernements un assouplissement des mesures en faveur des couples non mariés. Que leur besoin de se retrouver soit considéré comme «voyage essentiel».

Pétitions lancées

Sur Twitter, les Suisses concernés appellent la commission européenne et Berne à se montrer plus flexibles pour les couples non mariés en dehors de l’espace Schengen. Des pétitions adressées aux dirigeants de plusieurs pays ont été lancées à travers le monde. Elles sont répertoriées sur le site loveisnottourism.org. L’une d’elles interpelle les leaders européens et a déjà récolté plus de 16’000 signatures. Une autre concerne l’Autriche, la Suisse et l’Allemagne. Elle compte à cet instant plus de 27’000 paraphes.

Soutiens politiques

En Suisse, les partis de gauche soutiennent la campagne #LoveIsNotTourism. Le président des Verts Balthasar Glättli se dit pour sa part touché par la situation et annonce avoir déjà agi.

 

 

Sur son blog, il écrit notamment: «Il existe un ensemble de règles avec des possibilités d’aménager des exceptions dans l’espace Schengen que l’on soit membre de l’UE ou pas. J’ai contacté le Secrétariat d’État aux migrations et demandé à clarifier dans les plus brefs délais comment ces règles exceptionnelles pourraient être mises en œuvre en Suisse. 

Assouplissements dès le 20 juillet

Des assouplissements sont prévus dès le 20 juillet pour l’entrée en Suisse de ressortissants d’États tiers, a annoncé l’OFSP. Berne devrait suivre les recommandations de l’Union européenne et accepter d’accueillir les ressortissants de: Algérie, Australie, Canada, Corée du Sud, Géorgie, Japon, Maroc, Monténégro, Nouvelle-Zélande, Rwanda, Thaïlande, Tunisie, Uruguay, Bulgarie, Chypre, Croatie, Irlande et Roumanie.

La Chine sera également concernée, à condition que la réciprocité soit garantie pour les personnes en provenance de Suisse.

Les individus en provenance de Serbie ne pourront toutefois pas entrer sur le territoire helvétique.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

PandémieCoronavirus: les Suisses qui partent en Suède, Serbie ou au Kosovo devront se mettre en quarantaineCoronavirus: les Suisses qui partent en Suède, Serbie ou au Kosovo devront se mettre en quarantaine

On décortiqueVacances et coronavirus: ce que vous devez savoir sur la mise en quarantaineVacances et coronavirus: ce que vous devez savoir sur la mise en quarantaine

démographieUn Suisse sur dix vit à l'étranger, trois-quarts d'entre eux sont binationauxUn Suisse sur dix vit à l'étranger, trois-quarts d'entre eux sont binationaux

Un Suisse sur dix vit à l'étranger

760'200 Suisses vivent à l'étranger. Un chiffre en très légère progression par rapport à 2017. La grande majorité...

  28.03.2019 12:21

Top