Coronavirus

Indépendants neuchâtelois: «On est tous morts dans un mois»

chargement

Coronavirus Touchés de plein fouet par la crise du coronavirus, restaurateurs, hôteliers et indépendants attendent impatiemment de nouvelles mesures de soutien économique. L’association Sauvons les entreprises neuchâteloises demande que l’Etat paie loyers et autres charges et souhaite que les patrons puissent aussi bénéficier du chômage partiel.

 18.03.2020, 20:13
Malgré les belles journées ensoleillées, il n'est pas possible aux restaurateurs d'ouvrir les terrasses en raison des mesures prises pour lutter contre le coronavirus.

«Si l’Etat ne nous soutient pas, 80% d’entre nous, indépendants, seront morts dans trois ou quatre semaines. Avec nous, l’économie locale va plonger, des milliers d’emplois et une partie de la culture du pays vont disparaître. Il faudra vingt ans pour reconstruire ça!»

Daniel Carlino est ivre de colère. Le patron du restaurant La Différence à La Chaux-de-Fonds a lancé l’association Sauvons les entreprises neuchâteloises (SEN) dimanche dans la foulée de l’annonce de la fermeture des commerces non essentiels et restaurants faite par le Conseil d’Etat neuchâtelois pour lutter contre l’épidémie de coronavirus.

A lire aussi: Commerces, bars et restaurants fermés: les Neuchâtelois vont vivre au ralenti

Aussi du chômage partiel pour les patrons

Sa pétition aligne les signatures à la vitesse grand V: elle a déjà récolté près de 2500 paraphes. Les pétitionnaires demandent qu’immédiatement et pour trois mois au moins, l’Etat paie les frais fixes des indépendants et des PME. Il s’agit des loyers, des charges sociales et des frais de chauffage et d’électricité. «Pour éviter la fraude, l’Etat de Neuchâtel pourrait mettre en place un département qui centralise les factures envoyées», propose le restaurateur.

De plus, la pétition exige que les réductions d’horaires de travail (RHT) – le chômage partiel – soient valables pour les patrons et leur famille, en se basant sur leur déclaration d’impôts. Aujourd’hui, toutes les entreprises peuvent faire appel aux RHT pour leurs employés, mais les fonctions dirigeantes sont exclues de ce mécanisme de crise assumé par l’assurance-chômage.

«Nous ne ferons pas de compromis, nous ne pouvons pas envisager l’avenir sans ces aides», prévient Daniel Carlino. GastroNeuchâtel soutient cette initiative. Plusieurs associations professionnelles s’apprêtent à le faire.

Nombreuses questions

Daniel Carlino dénonce par ailleurs la complexité des formulaires de demandes de RHT. «De nombreuses personnes m’appellent pour me demander comment les remplir, je reçois tellement de sollicitations que je ne dors plus que quelques heures par nuit…»

Le Service neuchâtelois de l’emploi a annoncé mardi avoir renforcé son équipe: une vingtaine de personnes traitent désormais les demandes de chômage partiel, contre deux en temps normal. De nombreuses faîtières sont également disponibles pour répondre aux questions de leurs membres. Une nouvelle hotline cantonale sera également disponible dès jeudi pour aiguiller les entreprises (lire l’encadré).

30 millions de prêts sans intérêt

Pour soutenir les indépendants, le Conseil d’Etat neuchâtelois a précisé ce mercredi qu’un système de prêts sans intérêt en faveur de ces entreprises sera mis en place dès la semaine prochaine dans le cadre d’une enveloppe de 30 millions de francs. Seront concernés, les indépendants et petites entreprises de moins de cinq personnes, dont l’activité a été suspendue par décision des autorités.

A lire aussi: Petit commerce: le Canton de Neuchâtel fera preuve de souplesse

Pour Daniel Carlino, les solutions de prêts proposés ou de report de charges ne font que repousser le problème et la faillite des entreprises. «C’est du bluff politique», lâche-t-il en saluant les mesures prises par certains Etats voisins. «Dans un pays aussi riche que la Suisse, il n’y a pas de raison de ne pas le faire. Ce n’est plus le moment de conserver l’argent sous les coussins».

De son côté, Martin Mayoly, président d’Hôtellerie Neuchâtel-Jura, insiste «le principal c’est que tout le monde joue le jeu et que les habitants sortent le moins possible. Plus rapidement on pourra ouvrir dans de bonnes conditions, mieux ça ira.» Faute de clients, le directeur de l’hôtel Alpes et Lac à Neuchâtel indique avoir fermé son établissement. Il hésite à faire de même pour l’hôtel des Arts.

Ce mercredi, la Confédération a annoncé que les poursuites seront suspendues dès ce jeudi et jusqu’au 4 avril. Le Conseil fédéral doit normalement se prononcer vendredi sur de nouvelles mesures de soutien économique.

L’info solidaire par l’équipe d’«ArcInfo»
Dans la situation sanitaire hors normes que nous vivons, la rédaction d’«ArcInfo» est mobilisée afin d’accompagner ses lecteurs avec une information précise et fiable. Notre journalisme, professionnel et indépendant, ne bénéficie d’aucune subvention. Nous avons cependant choisi de proposer en libre accès une grande partie de nos contenus touchant aux aspects essentiels et vitaux de cette crise. Plus que jamais en cette période inédite, l’information a une valeur. Elle est produite par nos journalistes et nos photographes avec passion et engagement. Si vous souhaitez nous soutenir, vous trouverez plus d’informations sur nos abonnements en cliquant ici.

Check-list des démarches à entreprendre

  • Remplir la demande de réduction de l’horaire de travail (RHT ou chômage partiel) le plus rapidement possible.
  • Se renseigner sur ce que couvrent les assurances contractées (épidémie, perte d’exploitation).
  • Contacter son propriétaire, le service des charges sociales, des impôts, de la redevance… pour échelonner les factures et/ou demander des délais de paiement.
  • Suspendre tous les contrats mensuels possibles.

De nombreuses informations sont disponibles sur le site web des faîtières et une hotline dédiée aux entreprises sera disponible dès jeudi auprès du Service cantonal de l’économie. C’est au 032 889 68 60 du lundi au vendredi de 7h30 à 19h30, jusqu’à nouvel avis. L’adresse mail: CoronavirusEntreprises@ne.ch.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

SantéCoronavirus: les cliniques privées neuchâteloises vont collaborer avec l’hôpital publicCoronavirus: les cliniques privées neuchâteloises vont collaborer avec l’hôpital public

SantéCoronavirus: ligne téléphonique renforcée pour répondre aux Neuchâtelois maladesCoronavirus: ligne téléphonique renforcée pour répondre aux Neuchâtelois malades

PandémieCoronavirus: les élections communales neuchâteloises sont reportéesCoronavirus: les élections communales neuchâteloises sont reportées

EntreprisesCoronavirus: dans le canton de Neuchâtel, bientôt un emploi privé sur cinq sera concerné par le chômage partielCoronavirus: dans le canton de Neuchâtel, bientôt un emploi privé sur cinq sera concerné par le chômage partiel

DiverstissementCoronavirus: les événements neuchâtelois annulés ou reportés ces dernières semainesCoronavirus: les événements neuchâtelois annulés ou reportés ces dernières semaines

Top