Coronavirus
 27.03.2020, 17:00

3320 francs par mois: la «gueule de bois» pour les patrons de petites entreprises

Premium
chargement
Le choc est rude pour les PME qui forment la majorité du tissu économique neuchâtelois.

Coronavirus Après avoir salué les mesures de soutien à l’économie prises par le Conseil fédéral, le patron d’Inox Communication, Lats Kladny, se dit «consterné» par le sort réservé aux patrons des petites entreprises. Il a écrit aux autorités. Les milieux économiques sont mobilisés.

Les patrons de petites entreprises occupant moins de 50 personnes ont d’abord salué l’action du Conseil fédéral pour éviter la mise à l’arrêt de l’économie suisse pour cause de pandémie.

Exclus du champ ordinaire des réductions d’horaires de travail (ou chômage partiel), les patrons qui sont salariés de leur propre entreprise (et qui cotisent donc à l’assurance chômage) ont aussi accueilli avec un «ouf» de soulagement la décision de Berne de leur octroyer des indemnités. Avant une sévère «gueule de bois».

Montant jugé très...

À lire aussi...

STATISTIQUESCoronavirus: la pagaille dans les chiffresCoronavirus: la pagaille dans les chiffres

INDUSTRIEFermer les usines à cause du coronavirus, un vrai casse-têteFermer les usines à cause du coronavirus, un vrai casse-tête

PandémieCoronavirus: les principales mesures prises en EuropeCoronavirus: les principales mesures prises en Europe

Top