Coronavirus
 31.03.2020, 13:04

Des lieux de dépistage séparés à l’Hôpital du Jura bernois

chargement
A Moutier, une structure d’urgence fournie par la protection civile du Jura bernois a été montée.

Santé Pour faire face à la progression de la pandémie de Covid-19, des lieux de dépistage séparés ont été aménagés sur les sites hospitaliers de Moutier et de Saint-Imier.

Comme partout, l’Hôpital du Jura bernois doit faire face à la progression de la pandémie de Covid-19. En prévision de l’arrivée de patients, des lieux de dépistage séparés ont été aménagés sur les sites de Moutier et Saint-Imier.

«Sur le site hospitalier de Moutier, une structure d’urgence externe fournie par la protection civile du Jura bernois a été montée, décrit l’institution dans un communiqué ce mardi.

Salle d’accouchement complète

A Saint-Imier, «la zone de l’ancienne blanchisserie et de bureaux administratifs, qui avaient été mis hors service en vue des prochains travaux de rénovation et d’agrandissement du site, a pu être réaffectée pour le dépistage des cas ainsi que pour l’accouchement de patientes atteintes du Covid-19.»

Et le communiqué de souligner: «En cas d’augmentation massive de prises en charge de patients potentiellement atteints du Covid-19, la protection civile du Jura bernois pourra apporter son soutien, notamment dans l’orientation des patients».


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

PandémieCoronavirus: trois centres pour désengorger les hôpitaux et les cabinets au JuraCoronavirus: trois centres pour désengorger les hôpitaux et les cabinets au Jura

ReportageAu cœur des soins intensifs à Neuchâtel: «Nous devrons peut-être décider des meilleures chances de survie»Au cœur des soins intensifs à Neuchâtel: «Nous devrons peut-être décider des meilleures chances de survie»

Top