Coronavirus
 19.11.2020, 18:00

Covid: physiothérapeute hospitalière à Neuchâtel, elle raconte son désarroi

Premium
chargement
La deuxième vague de Covid-19 met les soignants à rude épreuve (image d'illustration).

Témoignage Epuisement physique et psychique, peur de la maladie et manque de reconnaissance de la population: une physiothérapeute hospitalière témoigne de son quotidien à Neuchâtel depuis le début de la pandémie de Covid-19.

«Nous sommes en plein cœur de la deuxième vague alors que nous ne sommes pas encore remis de la première.» Physiothérapeute spécialisée en soins intensifs et physiothérapie respiratoire au RHNE, Emma*, qui préfère garder l’anonymat, ne cache pas un certain épuisement, tant physique que psychologique.

«Les gens ne se rendent pas compte de l’énergie que ce travail demande. Certains m’ont même dit: ‘Toi, comme physio, tu n’as rien à voir avec le Covid’». Or les tâches d’Emma sont nombreuses et...

À lire aussi...

PandémieCovid: «Ne pas laisser le choix de vivre serait horrible», témoigne un physio neuchâteloisCovid: «Ne pas laisser le choix de vivre serait horrible», témoigne un physio neuchâtelois

PandémieCovid: un infirmier de Neuchâtel raconte son quotidien auprès de patients intubésCovid: un infirmier de Neuchâtel raconte son quotidien auprès de patients intubés

PandémieCovid: «On fait partie du personnel soignant sans l’être vraiment», confie l’apprentie d’un home neuchâteloisCovid: «On fait partie du personnel soignant sans l’être vraiment», confie l’apprentie d’un home neuchâtelois

Top