Coronavirus
 14.11.2020, 14:44

Covid-19: «Notre survie dépend de l’aide possible», soupirent ces tenanciers chaux-de-fonniers

Premium
chargement
Carine Dessouslavy et François Winkler, dit Wivi, tenanciers du Bar Chez eux, à La Chaux-de-Fonds.

Pandémie Un printemps en demi-teinte et, à nouveau, des portes closes. Les tenanciers du bar Chez Eux, à La Chaux-de-Fonds, qui avaient exprimé leur dépit dans ces colonnes au mois de mai, font part de leur ressenti.

«On nous annonce bientôt tous les jours une nouvelle réglementation. On verra la manière dont vont évoluer les choses. Mais si nous devions à nouveau arrêter, ce serait une catastrophe, s’exclamait, dans ces colonnes, Carine Dessouslavy, patronne de Chez Eux, à La Chaux-de-Fonds, juste après la réouverture de son bar, le 11 mai dernier, après deux mois et demi de portes closes.

Aujourd’hui, celle qui tient cet établissement avec son ami François...

À lire aussi...

Covid-19Bars et restaurants fermés à Neuchâtel: les professionnels saluent une vraie mesureBars et restaurants fermés à Neuchâtel: les professionnels saluent une vraie mesure

CoronavirusCovid-19: "Je ne fais que pleurer", témoigne la crêpière du LocleCovid-19: "Je ne fais que pleurer", témoigne la crêpière du Locle

CoronavirusBars et restaurants doivent fermer leurs portes à minuit au plus tardBars et restaurants doivent fermer leurs portes à minuit au plus tard

CoronavirusCovid-19: «C’est épuisant et démoralisant», raconte un garagiste locloisCovid-19: «C’est épuisant et démoralisant», raconte un garagiste loclois

CoronavirusCovid-19: «On essaie de survivre mais je pense qu’on ne va pas y arriver», avoue un imprimeur du LocleCovid-19: «On essaie de survivre mais je pense qu’on ne va pas y arriver», avoue un imprimeur du Locle

SolidaritéElle fait la promotion d’artisans neuchâtelois pour un Noël 100% localElle fait la promotion d’artisans neuchâtelois pour un Noël 100% local

Top