Coronavirus

Covid-19: les associations d’aide alimentaire du canton de Neuchâtel s’en sortent… pour l’instant

chargement

Solidarité Les structures qui offrent de la nourriture aux Neuchâtelois essaient de s’en sortir. Mais la crise du coronavirus ne les a pas épargnées non plus. Les ressources diminuent et les demandes augmentent. Tour d’horizon.

 02.07.2021, 11:21
Lecture: 5min
Premium
Natacha Hayoz est coprésidente du collectif Partage, à La Chaux-de-Fonds.

«Nous vivons sur nos réserves. On peut encore tenir, mais peut-être pas une année sans nouvelles rentrées d’argent.» Yolande Liechti est cogérante du café-boulangerie +1, à Neuchâtel.

Le chiffre d’affaires de l’établissement, qui propose à petit prix les invendus des autres boulangeries de la région, permet de payer les charges de l’association Un jour sans faim. Si cette...

À lire aussi...

revendicationsCoronavirus: une alliance sociale demande des mesures contre la pauvretéCoronavirus: une alliance sociale demande des mesures contre la pauvreté

SocialPauvreté en hausse: «Je me suis privée de repas», témoigne une NeuchâteloisePauvreté en hausse: «Je me suis privée de repas», témoigne une Neuchâteloise

SocialLes chiffres de Caritas montrent que la pauvreté augmente dans le canton de NeuchâtelLes chiffres de Caritas montrent que la pauvreté augmente dans le canton de Neuchâtel

CoronavirusProstitution: «Le virus a exacerbé la précarité»Prostitution: «Le virus a exacerbé la précarité»

CrisePrécarité des étudiants: les demandes d’aide financière ont bondi de 40% à l’Université de NeuchâtelPrécarité des étudiants: les demandes d’aide financière ont bondi de 40% à l’Université de Neuchâtel

Top