Coronavirus

Coronavirus: une dose de vaccin réduirait de presque 50% la transmission au sein d’un même foyer

chargement

Réjouissant Selon une étude de l’agence publique de santé anglaise, les personnes testées positives 3 semaines après avoir reçu une première dose transmettent bien moins le coronavirus aux membres de leur foyer. Le vaccin de Pfizer, utilisé en Suisse, est notamment concerné.

 28.04.2021, 07:14
L'étude a suivi 57'000 personnes appartenant à 24'000 ménages où une personne vaccinée a été testée positive.

Une seule dose de vaccin Pfizer ou AstraZeneca permet de réduire la transmission du Coronavirus jusqu’à près de moitié au sein d’un même foyer, où le risque de contagion est élevé, selon une étude de l’agence publique de santé anglaise (PHE).

Les personnes infectées par le virus trois semaines après avoir reçu une dose de vaccin sont de 38% à 49% moins susceptibles que celles n’ayant pas été vaccinées de transmettre le virus aux membres de leur foyer, a souligné Public Health England dans un communiqué. Ce niveau de protection, observé autour du quatorzième jour suivant la vaccination, est similaire quel que soit l’âge de la personne vaccinée ou des membres du foyer.

Cette étude, la plus complète menée en conditions réelles, montre aussi qu’ils réduisent la transmission de ce virus mortel.
Matt Hancock, ministre britannique de la Santé

«C’est une nouvelle fantastique. Nous savions déjà que les vaccins sauvaient des vie et cette étude, la plus complète menée en conditions réelles, montre aussi qu’ils réduisent la transmission de ce virus mortel», s’est réjoui le ministre britannique de la Santé Matt Hancock.

Lieux «à haut risque»

Cette étude a suivi 57’000 personnes appartenant à 24’000 ménages où une personne vaccinée a été testée positive, et les a comparées à près d’un million de contacts de personnes non vaccinées. Les ménages sont considérés comme des lieux «à haut risque» en termes de transmission, et «des résultats similaires pourraient être observés dans des endroits présentant des risques de transmission similaires, comme les logements partagés et les prisons», a souligné PHE.

Des résultats similaires pourraient être observés dans des endroits présentant des risques de transmission similaires
L’agence publique de santé anglaise

L’organisme souligne qu’une dose de vaccin permet également, après quatre semaines, de réduire de 60 à 65% le risque de développer des symptômes.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

InterviewCoronavirus: «Une troisième dose sera nécessaire si des infections sont recensées malgré les vaccins»Coronavirus: «Une troisième dose sera nécessaire si des infections sont recensées malgré les vaccins»

DécryptageCoronavirus: pourquoi la Suisse n’a pas immédiatement placé l’Inde dans la liste des pays à risqueCoronavirus: pourquoi la Suisse n’a pas immédiatement placé l’Inde dans la liste des pays à risque

SolidaireCoronavirus: plus de 800 cafés et restaurants romands recevront entre 1000 et 8000 francsCoronavirus: plus de 800 cafés et restaurants romands recevront entre 1000 et 8000 francs

PandémieCoronavirus: la Suisse dispose d’assez de doses pour vacciner les jeunes dès juilletCoronavirus: la Suisse dispose d’assez de doses pour vacciner les jeunes dès juillet

EclairageCoronavirus: pourquoi les Vaudois de 18 ans et plus vont déjà pouvoir se faire vaccinerCoronavirus: pourquoi les Vaudois de 18 ans et plus vont déjà pouvoir se faire vacciner

TemporairementCoronavirus: la Suisse importe davantage de pommes de terreCoronavirus: la Suisse importe davantage de pommes de terre

Top