Coronavirus
  06.05.2020, 15:51

Coronavirus: trottinettes et vélos électriques misent sur le déconfinement

chargement
Trottinettes et vélos électriques misent sur le déconfinement.

Mobilité Trottinettes et vélos électriques misent sur le déconfinement. Ces acteurs de la mobilité électriques espèrent que l'accent sera mis à l'avenir sur la mobilité douce et individuelle.

Les acteurs de la mobilité électrique présents en Suisse se préparent au 11 mai, après avoir suspendu ou réduit leur offre durant plusieurs semaines en raison du coronavirus. Ils espèrent que l'accent sera mis à l'avenir sur la mobilité douce et individuelle.

La réouverture des restaurants et cafés ou des commerces non-alimentaires le 11 mai "correspondra à un certain retour à la normale pour nous", a expliqué auprès d'AWP Arnaud Nicolay, responsable carvelo2go en Suisse romande, un réseau de partage de vélos-cargos électriques à louer chez des commerçants par exemple. La plateforme s'y prépare "en rapatriant les vélos disséminés, en les contrôlant avant d'organiser leur retour chez des hôtes impatients de relancer leur activité."

Les locations ont connu un coup de frein en raison des mesures annoncées par le Conseil fédéral pour faire face à la pandémie de coronavirus. "Environ deux tiers de nos quelque 300 hôtes ont dû fermer, principalement des cafés et des restaurants", a ajouté M. Nicolay.

Les beaux jours d'avril ont bénéficié au vélo

Chez Publibike (CarPostal), l'activité s'est poursuivie. "Pour cette raison, nous ne devrons pas prendre de mesures particulières" la semaine prochaine, a indiqué un porte-parole. Toutefois, à Nyon, "la pandémie de Covid-19 a ralenti ou suspendu plusieurs étapes du projet d'extension". Elle est prévue cet été encore.

Le service, présent dans de nombreuses villes romandes, a connu un creux après la déclaration de situation extraordinaire mi-mars, ses utilisateurs travaillant depuis la maison. Puis la météo clémente les a incités à sortir. Le 18 avril, 7500 trajets ont ainsi été enregistrés en Suisse, quand, avant le Coronavirus, environ 10'000 étaient effectués chaque jour.

Lime, qui dispose de 800 trottinettes électriques en libre-service à Zurich et de 200 à Bâle, a dû suspendre ses services, avant de les reprendre en partie dans la capitale économique du pays le 27 avril. En prévision du 11 mai, "nous voulons augmenter la taille de la flotte à Zurich en fonction de la demande", a fait savoir Estuardo Escobar, en charge de la Suisse pour l'entreprise.

Le berlinois Tier (environ 900 trottinettes électriques à Zurich et Bâle) a aussi dû mettre son service en pause avant de le relancer fin avril. Concernant ce printemps, "nous savons que nous sommes bien en deçà des attentes à court terme, mais restons optimistes quant à une augmentation sensible de la demande cet été", selon un porte-parole.

La reprise dépendra aussi du télétravail des utilisateurs

A partir de lundi, l'offre de transports publics va s'accroître. Mais certains pendulaires seront sans doute tentés de prendre la voiture par crainte de la contamination. Les acteurs de la mobilité douce espèrent pouvoir les faire changer d'avis.

Bond, qui compte près de 400 vélos à assistance électrique à Zurich et Berne, s'attend "à une forte augmentation de la demande, car de nombreux pendulaires continueront probablement à éviter les transports publics". La jeune pousse se dit prête, grâce à des deux-roues supplémentaires et des abonnements "attractifs".

Arnaud Nicolay de carvelo2go voit l'avenir avec confiance, car de nouveaux utilisateurs ont franchi le pas. "Le report important vers l'usage du vélo observé ces dernières semaines s'explique en partie par une volonté des gens de ne pas s'exposer à une contamination." De son côté, Publibike se dit optimiste pour la suite, mais cela dépendra du nombre de clients qui "passeront du home office au bureau dans les prochaines semaines".

Recul d’activité entre 70 et 90%

Lime plaide pour que cette crise incite les villes à investir dans les infrastructures pour vélos et trottinettes.

Quant au suédois VOI, présent à Winterthour, il estime le recul son activité entre 70 et 90% en raison du coronavirus. Il va proposer dès jeudi 200 trottinettes partagées à Zurich, en collaboration avec les CFF. L'offre vise "à aider la population à garder ses distances" et "à maintenir une circulation automobile réduite". L'opérateur se dit toujours intéressé pour implanter ses trottinettes à Genève, afin de proposer "une mobilité qui se fait à l'air libre avec un faible risque d'infection".

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
pandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du vendredi 18 septembreCoronavirus: toutes les nouvelles du vendredi 18 septembre

insoliteFootball: ils perdent 37 à 0 par peur du coronavirusFootball: ils perdent 37 à 0 par peur du coronavirus

SoudésCoronavirus: la Suisse et l'Autriche sont satisfaites de leur entraide durant la criseCoronavirus: la Suisse et l'Autriche sont satisfaites de leur entraide durant la crise

SantéCoronavirus: le Jura renforce les mesures de traçage dans les restaurantsCoronavirus: le Jura renforce les mesures de traçage dans les restaurants

PandémieCoronavirus: les laboratoires croulent sous les demandes de tests de dépistageCoronavirus: les laboratoires croulent sous les demandes de tests de dépistage

Top