Coronavirus
 24.03.2020, 15:00

Coronavirus: politique, sans-papiers, «bombe biologique», whisky, que dit-on outre-Sarine?

chargement
La place Fédérale à Berne est déserte. Les partis politiques sont unis derrière le Conseil fédéral.

Revue de presse Nous passons en revue la presse alémanique: quels sont les sujets qui font causer là-bas? Cette semaine, impossible d’échapper au coronavirus. La politique fédérale en stand-by, le sort des sans-papiers à Zurich, une «bombe biologique» en Italie et la production de désinfectant en Suisse orientale font partie de notre sélection.

Dans le «Bund»

Politique fédérale: le temps du silence

Rarement la politique a été aussi unie. Lorsque le Conseil fédéral a présenté le paquet économique vendredi, un journaliste a demandé si la Suisse pouvait se le permettre. Le Conseil fédéral accorde une aide d’urgence de 42 milliards de francs aux entreprises. Le ministre des finances Ueli Maurer (UDC) a répondu: oui. Et le frein à l’endettement? Son homologue du PS Christian Levrat fait l’éloge du Conseil fédéral. «Que le gouvernement ait mis sur pied un paquet économique de 42 milliards de francs en si peu de temps est un coup de maître.» Conclusion: les politiques ont abandonné leurs notions classiques de politique économique libérale pour une solution pragmatique. Le temps de la discorde viendra assez tôt.

Dans la «Neue Zürcher Zeitung»

Zurich: les sans-papiers durement touchés

Les sans-papiers sont un exemple de la manière dont la crise du coronavirus frappe durement les personnes déjà faibles. Environ 19 000 personnes vivent dans le canton de Zurich sans permis de séjour. Les sans-papiers ne peuvent pas recevoir d’allocations de chômage ni d’aide sociale. La plupart d’entre eux travaillent à l’heure et vivent dans des conditions précaires. Beaucoup partagent un appartement avec plusieurs personnes à l’encontre des prescriptions sanitaires. La semaine dernière, une association a lancé une campagne de collecte de fonds. Environ 60 000 francs ont été collectés jusqu’à présent. L’argent est mis à disposition pour des bons d’alimentation et payer les primes d’assurance maladie.

Sur Watson

Bergame: un match de foot, «bombe biologique»

C’est le «Wuhan de l’Europe»: Bergame est devenue l’épicentre de la pandémie de coronavirus. La ville lombarde et ses environs comptent, au 22 mars, 5869 infectés et près d’un millier de morts. Pourquoi là plus qu’ailleurs? Les scientifiques se concentrent de plus en plus sur un événement: en février, l’Atalanta Bergamo a rencontré le club espagnol de Valence à Milan. «Nous pouvons dire que la rencontre a été le ‘match zéro’», confie un chercheur. Des dizaines de milliers de supporters se sont rendus à Milan en bus, en train ou en voiture, se sont assis côte à côte dans le métro, ont mangé et bu ensemble et ont fêté la victoire après le match. Et ils ont fraternisé avec des fans de Valence, dont 2500 étaient également sur place.

Dans le «Sankt Galler Tagblatt»

Suisse orientale: du désinfectant au lieu de whisky

Swifiss, une société appenzelloise spécialisée dans les cosmétiques, produit des désinfectants à pleine vitesse. L’alcool est fourni par la brasserie Locher d’Appenzell. Et l’emballage vient également de Suisse orientale. Le désinfectant est produit sur les lignes existantes, qui ont été transformées en peu de temps. Cela a également été possible parce que le virus a fait chuter les commandes de produits cosmétiques d’environ 80%. Swifiss coopère avec des entreprises régionales pour produire le désinfectant. L’alcool, neuf tonnes, est fourni par la brasserie Locher d’Appenzell. Il était destiné à la fabrication de whisky. Swifiss achète les bouteilles et les emballages en carton à des entreprises de Thurgovie et du canton de Saint-Gall.

L’INFO SOLIDAIRE PAR L’ÉQUIPE D’«ARCINFO»
Dans la situation sanitaire hors normes que nous vivons, la rédaction d’«ArcInfo» est mobilisée afin d’accompagner ses lecteurs avec une information précise et fiable. Notre journalisme, professionnel et indépendant, ne bénéficie d’aucune subvention. Nous avons cependant choisi de proposer en libre accès une grande partie de nos contenus touchant aux aspects essentiels et vitaux de cette crise. Plus que jamais en cette période inédite, l’information a une valeur. Elle est produite par nos journalistes et nos photographes avec passion et engagement. Si vous souhaitez nous soutenir, vous trouverez plus d’informations sur nos abonnements en cliquant ici.

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

SANTÉ PUBLIQUELes personnes à risque peuvent être forcées d’aller travaillerLes personnes à risque peuvent être forcées d’aller travailler

TechnologieCoronavirus: l’intelligence artificielle pour prédire les complications pulmonairesCoronavirus: l’intelligence artificielle pour prédire les complications pulmonaires

live
En directCoronavirus: trois blessés lors du rapatriement de Suisses depuis le PérouCoronavirus: trois blessés lors du rapatriement de Suisses depuis le Pérou

MystèreCoronavirus: des milliers d’urnes funéraires à Wuhan font douter du bilan officiel de décèsCoronavirus: des milliers d’urnes funéraires à Wuhan font douter du bilan officiel de décès

DépartTransports: en pleine crise du coronavirus, le patron des CFF Andreas Meyer tire sa révérenceTransports: en pleine crise du coronavirus, le patron des CFF Andreas Meyer tire sa révérence

Top