Coronavirus

Coronavirus: les personnes non vaccinées vont s’infecter, selon un épidémiologiste

chargement

Inéluctable Ce n’est qu’une question de temps. Les personnes qui ne sont pas vaccinées vont être infectées par le coronavirus. Les enfants en particulier risquent d’être le plus touchés.

 08.07.2021, 09:28
Selon l'épidémiologiste, il convient désormais de protéger les plus jeunes.

Les personnes non vaccinées seront tôt ou tard infectées par le coronavirus, selon l’épidémiologiste bernois Christian Althaus. Si le système de santé est à nouveau fortement sollicité en hiver, il est concevable que le certificat Covid soit davantage utilisé, par exemple dans la restauration. Il convient désormais de protéger les enfants.

La plupart des personnes qui ne sont pas protégées par une vaccination ou une maladie antérieure seront probablement infectées par le coronavirus.
Christian Althaus, épidémiologiste bernois et ex-membre de la task force

Au cours des deux prochaines années, «la plupart des personnes qui ne sont pas protégées par une vaccination ou une maladie antérieure seront probablement infectées par le coronavirus», indique l’épidémiologiste de l’Université de Berne dans une interview publiée jeudi dans la NZZ.

Pour M. Althaus, il n’est pas tout à fait certain qu’assez de personnes aient été vaccinées pour empêcher une forte augmentation des cas graves. Si le système de santé était à nouveau très sollicité en hiver, il se pourrait que le certificat Covid soit exigé pour entrer dans les espaces intérieurs. Ce pourrait inciter les personnes non vaccinées à se faire vacciner après tout, note-t-il.

Pour l’épidémiologiste, qui a quitté la task force en janvier, il est important d’expliquer aux jeunes qu’un taux de vaccination élevé donne plus de libertés.

Aucun vaccin n’a encore été approuvé pour les enfants de moins de 12 ans – et environ trois quarts des enfants n’ont pas encore été infectés par le virus. Ils n’ont donc pas d’anticorps, détaille M. Althaus.

Selon lui, il y a un risque de quelques centaines d’hospitalisations supplémentaires. Heureusement, l’infection est très bénigne chez la plupart des enfants, mais ils peuvent dans de rares cas développer un Covid long, précise-t-il.

C’est pourquoi, par exemple, les départements de l’instruction doivent savoir si et comment les enfants doivent être protégés jusqu’à ce que le vaccin soit homologué pour eux, estime-il. Les tests de masse et la bonne surveillance de la qualité de l’air dans les salles de classe jouent un rôle important.

M. Althaus part du principe que le Coronavirus se comportera, à partir du printemps prochain, comme la grippe saisonnière: il circulera plus fortement en hiver et moins fortement en été. Si nécessaire, la population peut se protéger régulièrement contre le virus par une vaccination de rappel.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du mardi 19 octobreCoronavirus: toutes les nouvelles du mardi 19 octobre

PandémieCanton de Neuchâtel: les soignants non immunisés doivent se faire tester chaque semaineCanton de Neuchâtel: les soignants non immunisés doivent se faire tester chaque semaine

TourismeLe certificat Covid ne sera pas obligatoire dans les remontées mécaniquesLe certificat Covid ne sera pas obligatoire dans les remontées mécaniques

Tour d’horizonCoronavirus: ces pays européens qui proposent la 3e dose de vaccinCoronavirus: ces pays européens qui proposent la 3e dose de vaccin

Feu vertCoronavirus: la Ville de Berne autorise une manifestation anti-certificat ce samediCoronavirus: la Ville de Berne autorise une manifestation anti-certificat ce samedi

Top