Coronavirus
 02.04.2020, 13:20

Coronavirus: les breakdancers du monde entier réunis à Neuchâtel… Par webcams

chargement
La première Groove E Session rassemblera des breakdancers du monde entier à Neuchâtel... via des écrans.

Danse Des jeunes breakdancers du monde entier danseront ce samedi par caméras interposées. L’événement, mis sur pied par l’association Groove et la Groove Academy, à Neuchâtel, vise à donner de la visibilité à ces danseurs en période de confinement.

Des battles de breakdance par caméras interposées: c’est le projet fou de l’association Groove et de la Groove Academy, à Neuchâtel. Coronavirus oblige, la première Groove E Session, qui aura lieu ce samedi dès 17 heures, sera diffusée sur Facebook.

«L’objectif est de mettre en lumière le travail de ces danseurs, qui continuent de s’entraîner à la maison», explique Artur Libanio, codirecteur de l’école. Les participants ne seront rien de moins que «les huit meilleurs danseurs internationaux âgés de 8 à 14 ans. Nous les avions déjà invités dans le cadre du festival hip-hop Groove Session, qui a lieu une fois par année à Neuchâtel».

«Si un danseur perd la connexion, il sera out…»
Artur Libanio, codirecteur de la Groove Academy

Il a fallu se coordonner au niveau des horaires, les danseurs provenant du monde entier: «Un gars est en Arizona et l’autre à Tokyo. Le premier dansera à 7 heures du matin et l’autre à minuit, heures locales. C’est un défi, mais ils ne se sont pas posés de questions. Ils ont tout de suite accepté», se réjouit Artur Libanio.

Bientôt pour les adultes

A Neuchâtel, une sorte de plateau TV a été créé, grâce à l’entreprise de Colombier Switch productions: «Le maître de cérémonie et le DJ seront ici. Nous allons installer des écrans pour que les danseurs puissent se voir et se répondre. Ils se filmeront avec leurs téléphones. L’idée est d’avoir cet esprit d’interaction.» Les trois juges, répartis entre Madrid, Paris et Los Angeles, se baseront sur ce qu’ils peuvent voir: «Si un danseur perd la connexion, il sera out…»

Le codirecteur se marre: «Nous verrons si le réseau mondial tient!» Plusieurs tests ont été effectués, avec succès. Si tout se passe bien, une session pour adultes devrait être mise sur pied prochainement. Dans tous les cas, «qu’est-ce qu’on a à perdre? Dans la situation dans laquelle nous nous trouvons, la pire chose serait de ne rien faire et d’attendre que ça passe. Nous essayons avec ce que nous avons et nous donnons tout!», martèle Artur Libanio.

Une philosophie qui a d’ailleurs valu à Artur Libanio et son comparse Paulo Silva de recevoir le prix 2020 Sport-culture-loisir et tourisme de l’association Région-Neuchâtel-Littoral. D’une valeur de 25 000 francs, ce prix récompense le festival Groove Session, qualifié de «spectacle éblouissant mettant en lumière des danseurs hors-norme venant du monde entier et des musiciens talentueux sous un light show éblouissant». La prochaine édition du festival aura lieu le 12 septembre à la salle de la Riveraine, à Neuchâtel.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

BreakdanceLa Groove Session va mettre le feu samedi à NeuchâtelLa Groove Session va mettre le feu samedi à Neuchâtel

BreakdancePrès de 100 (très) jeunes breakeurs à la Groove Session KidsPrès de 100 (très) jeunes breakeurs à la Groove Session Kids

BreakdanceNeuchâtel: un élève de la Groove remporte la «Session»Neuchâtel: un élève de la Groove remporte la «Session»

PortraitNeuchâtel: Artur Libanio, l’homme qui danse sur les mainsNeuchâtel: Artur Libanio, l’homme qui danse sur les mains

Top