Coronavirus

Coronavirus: l’OFSP précise sa stratégie sur la vaccination

chargement

Pandémie Validation par Swissmedic, groupes prioritaires pour l’accès au vaccin, rôle de l’armée… l’Office fédéral de la santé publique a fait le point sur sa tactique de vaccination ce mardi.

 01.12.2020, 18:09
Mardi, l'OFSP a dévoilé sa stratégie sur la vaccination contre le Covid-19.

Les autorités fédérales veulent vacciner en priorité les personnes à risques et le personnel qui les entoure. Un plan d’action a été établi bien que les trois vaccins acquis par la Suisse ne soient pas encore validés. En Suisse romande, la circulation du Coronavirus ralentit.

La stratégie de vaccination a pour objectif de diminuer les cas sévères, de maintenir les capacités du système de santé et de réduire les conséquences sociales et économiques de la maladie, a expliqué Virginie Masserey, cheffe de la section contrôle de l’infection de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP), lors d’un point presse mardi.

Des groupes cibles prioritaires pour la vaccination ont été définis en conséquence. Les personnes à risques, le personnel soignant ainsi que celui d’encadrement des personnes à risques en font partie. Les contacts étroits des personnes à risque et les individus dans les institutions collectives présentant un risque marqué d’infection (prisons, foyers) constituent également des groupes cibles, a indiqué Christoph Berger, président de la Commission fédérale pour les vaccinations.

Christoph Berger a précisé les groupes cibles prioritaires pour la vaccination. KEYSTONE

Les femmes enceintes ne font pas partie des groupes prioritaires, a-t-il répondu à un journaliste. Lorsque les personnes prioritaires auront été vaccinées, tous les individus qui le souhaitent pourront être vaccinés s’il reste suffisamment de doses.

Dans un premier temps, l’OFSP ne vise pas l’immunité du groupe ou l’élimination du virus car «nous ne savons pas si c’est possible», a précisé Virginie Masserey.

L’armée en charge de la livraison

L’armée se chargera d’acheminer le vaccin depuis le fabricant jusqu’aux cantons, qui s’occuperont ensuite de l’administrer à la population. Elle est actuellement en mesure de stocker des doses limitées du vaccin, et pourra prendre en charge l’ensemble des doses d’ici la fin de l’année.

La mise en place de centres de vaccination dans les cantons est planifiée pour 2021, a indiqué Rudolf Hauri, président de l’association des médecins cantonaux. Lorsque beaucoup de doses seront à disposition, les pharmacies devraient aussi pouvoir fournir des vaccins après en avoir obtenu l’autorisation.

 

 

Validation par Swissmedic

Avant de pouvoir lancer le plan de vaccination, les trois vaccins acquis par la Suisse doivent d’abord être validés par Swissmedic. Pour l’heure, l’institut ne dispose pas de toutes les informations nécessaires pour délivrer une autorisation. Il manque encore des données sur la sécurité, l’efficacité et la qualité.

L’acceptation de vaccins aussi rapidement développés exige une grande confiance dans les fabricants et les autorités de contrôle. Il est donc important d’examiner de très près les effets sur les différents groupes de personnes, a indiqué Claus Bolte, chef de la division autorisation chez Swissmedic.

L’approvisionnement en vaccins se déroule comme prévu, a déclaré Virginie Masserey. Les 13 millions de doses réservées jusqu’à présent suffisent pour 6 millions de personnes, car chaque personne a besoin de deux doses. Le vaccin devrait arriver par étapes au cours du premier semestre 2021. Il sera gratuit et non obligatoire.

Le Mouvement de liberté suisse (MLS) a lancé mardi une initiative populaire contre l’obligation de se faire vacciner. Ses auteurs souhaitent que les personnes qui refusent de se faire vacciner ne subissent aucun préjudice social ou professionnel. Selon Mme Masserey, il n’y aura cependant pas de vaccination générale obligatoire.

Une stagnation à un haut niveau

La situation sur le front du coronavirus s’améliore, a annoncé Virginie Masserey. La charge sur les hôpitaux reste cependant élevée, ils comptent 496 personnes hospitalisées en soins intensifs en raison du Covid-19.

Grâce aux lits de soins intensifs créés, on peut compter en Suisse sur 250 places de réserve. L’incidence nationale sur 14 jours de contaminations pour 100’000 habitants diminue, elle s’élève désormais à 610. La circulation du virus baisse rapidement dans les cantons romands. L’écart d’incidence entre les différents cantons suisses a d’ailleurs tendance à diminuer, les incidences varient entre 334 et 831 infections pour 100’000 habitants ces 14 derniers jours.

Selon Virginie Masserey, la situation s’améliore mais la charge sur les hôpitaux reste élevée. KEYSTONE

Le pays compte mardi 3802 cas supplémentaires en 24 heures. 107 décès supplémentaires sont à déplorer et 226 malades ont été hospitalisés.

La diminution du nombre de nouvelles infections, en particulier en Suisse romande, montre que les mesures introduites fonctionnent, a indiqué Mme Masserey. Mais en Suisse, le nombre de nouvelles admissions à l’hôpital et de décès en raison du coronavirus semble stagner à haut niveau, ce qui est inquiétant.

L’OFSP a également indiqué que le nombre de tests effectué restait modeste (19’777 ces dernières 24 heures). Une nouvelle campagne pour encourager la population à se faire tester sera lancée.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

DépistageCoronavirus: l’OFSP invite la population à se faire testerCoronavirus: l’OFSP invite la population à se faire tester

PandémieCoronavirus: l’OFSP a mis à jour sa liste des pays à risqueCoronavirus: l’OFSP a mis à jour sa liste des pays à risque

préventionCoronavirus: la nouvelle campagne de l’OFSP passe à l’orangeCoronavirus: la nouvelle campagne de l’OFSP passe à l’orange

pandémieCoronavirus: Moderna va déposer les demandes d’autorisation de son vaccinCoronavirus: Moderna va déposer les demandes d’autorisation de son vaccin

OptimismeCoronavirus: l'Allemagne est prête à vacciner dans trois semainesCoronavirus: l'Allemagne est prête à vacciner dans trois semaines

Top